La Tribune
Le Carré Belvédère est un projet circonscrit entre la rue Belvédère, le chemin Bel-Horizon et les rues de Belmont, Aline et de Beaupré qui comptera 1700 portes. La première phase, qui doit commencer avec la vente des premiers terrains cet été, vise la construction en bordure de la rue Belvédère, ainsi que dans le prolongement de la rue André, que l’on voit sur la photo, et sur la nouvelle rue Orpailleur.
Le Carré Belvédère est un projet circonscrit entre la rue Belvédère, le chemin Bel-Horizon et les rues de Belmont, Aline et de Beaupré qui comptera 1700 portes. La première phase, qui doit commencer avec la vente des premiers terrains cet été, vise la construction en bordure de la rue Belvédère, ainsi que dans le prolongement de la rue André, que l’on voit sur la photo, et sur la nouvelle rue Orpailleur.

Le promoteur du Carré Belvédère se dit « tanné » des « voisins voyous »

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Le Carré Belvédère est un projet circonscrit entre la rue Belvédère, le chemin Bel-Horizon et les rues de Belmont, Aline et de Beaupré qui comptera 1700 portes. Lors de l’adoption du projet en 2016, l’horizon pour le développement du quartier était de 15 ans. La valeur du projet, une fois terminé, s’élèverait à environ 300 M$. La première phase, qui doit commencer avec la vente des premiers terrains cet été, vise la construction en bordure de la rue Belvédère, ainsi que dans le prolongement de la rue André et sur la nouvelle rue Orpailleur.