Le projet de maison de soins palliatifs pour enfants avance

Le projet de maison de soins palliatifs pour enfants piloté par Alexandra Abraham chemine. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie — CHUS a été invité à se pencher de façon sérieuse sur ce projet et les conclusions auxquels il en arrivera seront vraisemblablement déterminantes pour la suite des choses.

Souhaitant avoir l’heure juste concernant ce projet, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a demandé au CIUSSS de l’Estrie — CHUS d’émettre un « avis de pertinence » à son sujet. Cet avis devra être délivré au plus tard le 31 mars. 

Dans cet avis de pertinence, « on colligera toutes les informations et les données permettant de prendre une décision éclairée sur l’acceptation ou non de ce qui est projeté. Le besoin existant dans la population pour le service proposé sera notamment estimé ».

Bien au fait de la demande formulée par le Ministère, Alexandra Abraham paraît plus confiante que jamais que le projet dont elle rêve, qui a été baptisé Camp des Perséides, se réalisera dans un horizon de quelques années.

« Il y a déjà deux autres maisons comme celle que je veux créer ailleurs au Québec, souligne Mme Abraham. Moi, je pense qu’une troisième maison est nécessaire. Et je pense que l’Estrie a les besoins pour justifier sa création ici. »

La construction de la maison de soins palliatifs coûterait 8,5 millions $. Il faudra ensuite que l’organisme obtienne un financement suffisant pour maintenir ses activités à long terme. Évidemment, on désire que le gouvernement provincial s’engage à fournir des fonds tous les ans au Camp des Perséides une fois celui-ci ouvert.

« On aura besoin d’un financement récurrent du ministère de la Santé et des Services sociaux pour que ce ne soit pas seulement les parents qui paient pour les services offerts », fait valoir Alexandra Abraham.

Si tout fonctionne tel que Mme Abraham le souhaite, le Camp des Perséides s’établirait dans le canton de Hatley, à proximité du village de North Hatley et du lac Massawippi, l’idée étant d’offrir un cadre de vie exceptionnel aux jeunes patients et à leur famille.

Une activité de financement organisée pour amasser des fonds pour le projet se tiendra samedi en soirée à la mairie du Canton de Hatley. Plusieurs dizaines de personnes sont attendues à cette activité, qui prendra la forme d’un vins et fromages.

Alexandra Abraham, fondatrice du Camp des Perséides.