Le prix de l’essence pourrait encore baisser

Les automobilistes estriens ont probablement remarqué une baisse du prix de l’essence au cours des dernières semaines. Mais la chute pourrait bien se poursuivre.

Selon les analyses du CAA-Québec, le «prix réaliste» à la pompe pour l’essence de catégorie «ordinaire» devrait se situer à 1,11 $.

Les détaillants de l’Estrie affichent 1,15 et 1,16 $ depuis quelques jours.

On suggère donc de limiter ou de reporter l’achat de carburant.

Le CAA se base sur l’indicateur quotidien du coût d’acquisition qui est à 1,05 $ et une marge au détail moyenne des 52 dernières semaines (incluant les taxes à la consommation) de 6,2 ¢.

Sur les marchés, on remarque une dégringolade du prix du pétrole brut depuis la mi-octobre.  

Par exemple, le baril de catégorie Brent se vendait alors à 80 $. Il est passé sous la barre des 60 $ cette semaine.

En Estrie à la mi-octobre, le prix affiché se situait à 1,29 $ le litre pour le carburant ordinaire. À cette date toutefois, selon les estimations faites par le CAA-Québec, le prix aurait dû se vendre à 1,23 $ pour être «réaliste».

Au Centre-du-Québec, le prix de vente se situe autour de 1,13 $. Mais le CAA calcule qu’il devrait se situer à 1,09$.

Les automobilistes de la région de Montréal vivent une tout autre situation. Le prix à la pompe est de 1,12 $, mis le «prix réaliste» est de 1,19 $ le litre.

En Montérégie, les deux prix sont plus rapprochés, soit à 1,12 comme prix moyen chez le détaillant, alors que le prix estimé par le CAA est à 1,14 $ le litre.