Le prix de l’essence était de 97,9, vendredi matin dans une station Irving de Sherbrooke.
Le prix de l’essence était de 97,9, vendredi matin dans une station Irving de Sherbrooke.

Le prix de l'essence de retour au-dessus du 1 $ le litre?

Les beaux jours des automobilistes heureux de faire le plein sous le dollar le litre sont peut-être comptés.

Le prix du carburant pourrait poursuivre sa hausse. Il pourrait même allégrement remonter au-dessus du dollar le litre.

Selon le CAA-Québec, le « prix réaliste » en Estrie devrait être à 1,03 $ le litre. On est loin du prix de 96 ¢ affiché actuellement.

Notons que le prix estimé par l’organisme de défense des automobilistes est supérieur au prix de vente à la pompe en Estrie depuis quelques semaines.

La crise provoquée par la pandémie a influé un mouvement à la baisse du prix de l’essence, poussé par une chute des cours du pétrole.

C’est en mars que le prix du litre de carburant ordinaire est passé sous la barre du dollar. Il s’est approché par la suite des 80 ¢, pour revenir ensuite voguer dans les 90 ¢.

Il y a un an, le prix tournait autour du 1,40 $ le litre.

On observe actuellement le même phénomène d’écart de prix dans les régions limitrophes à l’Estrie. Au Centre-du-Québec, le CAA-Québec calcule que le « prix réaliste » se situe à 1,01 $, alors que l’essence ordinaire se vend à 94 ¢. En Montérégie, toutefois, l’écart est moins prononcé. Le « prix réaliste » est à 1,04 $, mais le prix de vente se maintient à 1,00 $.

On pourrait toutefois assister à un effet yoyo, car les prix du pétrole ont plongé jeudi, sous les craintes des investisseurs d’une deuxième vague de COVID-19 et de la faiblesse de la reprise économique mondiale.

Les cours de l’or noir étaient à la hausse depuis la fin avril.