Le privé débarque dans Well inc.

Le fonds immobilier de la FTQ, le Groupe Custeau et SherWeb forment un consortium qui se propose de construire un ou deux bâtiments totalisant au moins 140 000 pieds carrés et une place publique, de même qu'un stationnement intérieur dans le projet Well inc. Le consortium a obtenu l'exclusivité du quadrilatère dont fait partie l'Hôtel Wellington pour une période de six mois, période pendant laquelle il mènera des études de plusieurs centaines de milliers de dollars.
<p>Peter Cassar, chef de la direction de SherWeb, est un acteur de la première heure dans le développement du Quartier Well inc. </p>
Si des études permettront d'établir les coûts avec plus de précision, le projet a été évalué à 50 M$ au conseil municipal lundi. Le consortium pourrait bénéficier de trois mois supplémentaires si le projet déposé ne répond pas aux exigences de la Ville dans les temps initialement prévus. La démolition des bâtiments appartenant à la Ville sur la rue Wellington Sud serait prévue à la fin de 2017 pour le début de la construction du nouveau complexe en 2018. Les premiers locataires emménageraient en 2019.
« Nous avons mis en place des projets d'investissement pour augmenter la densification des centres-ville. Nous l'avons fait à Griffintown, à Laval... J'avais rencontré le maire Sévigny il y a déjà deux ans. Notre modèle d'affaires est toujours de le faire en partenariat avec des gens locaux. Dans 98 % de nos dossiers, nous sommes partenaires à parts égales. Wellington me fait beaucoup penser à Griffintown. Je suis très heureux de cette implication. Le mandat aujourd'hui est de travailler un projet que nous définirons en cours de route », explique Normand Bélanger, président, directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ.
« Pour avoir 2,9 milliards de projets en construction partout au Québec, ce projet-là me semble avoir des éléments gagnants. La localisation est exceptionnelle. Les partenaires semblent connaître Sherbrooke et ils ont développé leurs entreprises ici. Ils souhaitent prendre de l'expansion. Ça me surprendrait que le modèle ne tienne pas la route », ajoute M. Bélanger.
Selon les informations avancées lundi au conseil municipal, la moitié des espaces serait destinée au regroupement des organismes de développement entrepreneurial. SherWeb pourrait occuper l'autre moitié.
Percée visuelle sur la gare
La place publique, de 15 000 pieds carrés, visera à réaliser une percée visuelle vers la gare de la rue du Dépôt. Le nouveau stationnement étagé souterrain devrait contenir au moins 280 places. Il en compte présentement 220.
Charles Custeau, président du Groupe Custeau immobilier, croit au large potentiel du projet. « Nous croyons au projet, au centre-ville, et nous voulons nous impliquer dans la revitalisation. Nous pensons que nous avons un consortium d'une grande qualité avec trois groupes complémentaires. Nous pensons que ce sera une locomotive pour le redéveloppement du centre-ville pour que d'autres promoteurs y investissent.
Peter Cassar, chef de la direction de SherWeb, est un acteur de la première heure dans le développement du Quartier Well inc. « Nous endossons complètement la vision de créer un milieu de vie où il sera bon de travailler. Nous sommes en pleine expansion. C'est la raison pour laquelle nous nous engageons avec des partenaires d'expérience. »
Il y aura tous les mois des rencontres avec le groupe promoteur pour s'assurer du cheminement du projet. Le concept architectural devra être unique et c'est un OSBL qui louera les locaux à la Ville. Les trois partenaires du consortium seront propriétaires des bâtiments, mais la Ville demeurera propriétaire des terrains.
Le maire Bernard Sévigny indique que la Ville ne louera pas de locaux si le prix est trop élevé. La Ville n'a pris aucun engagement en ce sens jusqu'à maintenant. Aux questions de ses collègues, il admet qu'aucun autre promoteur n'a approché la Ville pour développer le quadrilatère visé. « Je suis convaincu que c'était la meilleure proposition que nous pouvions avoir. Ça me rassure de voir le PDG du fonds immobilier nous dire que nous avons tous les ingrédients pour faire un projet rentable. »
Plusieurs élus ont salué l'investissement du privé dans Well inc., une donnée rassurante, disait entre autres Chantal L'Espérance. Diane Délisle affirme que ces informations rendent le projet beaucoup plus concret.