Le piéton sera roi dans le Quartier Well Sud [PHOTOS]

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La primauté des piétons et du transport actif sont au cœur des aménagements publics du futur Quartier Well Sud, où le verdissement compte aussi pour une grande part des priorités. C’est d’ailleurs la place de l’environnement et des aménagements écologiques qui ont soulevé le plus de commentaires de citoyens, mercredi soir, lors d’une soirée d’information virtuelle portant sur le Programme d’intervention du Quartier Well Sud.

L’idée de faire une place à la culture a aussi été ramenée à plusieurs occasions par les citoyens, qui s’adressaient aux intervenants municipaux par l’entremise d’un formulaire en ligne.

En chiffres, les aménagements publics proposés comportent la plantation de 220 arbres pour couvrir un espace deux fois grand comme le Carré Strathcona. On parle aussi d’ajouter 88 bancs, 10 comptoirs, 30 supports à vélo et un véloparc. La station multimodale prévue à la place de la station du Dépôt verrait disparaître la tour de l’horloge et permettrait la circulation de taxis et la présence de bornes de recharge, entre autres.

L’ensemble du plan, qui serait réalisé d’ici 2024, coûterait environ 19,3 M$.

Jérémy Dépault, conseiller aux projets spéciaux à la Ville de Sherbrooke, a entre autres présenté les grandes orientations ayant guidé les aménagements urbains. La rue King Ouest, au centre-ville, sera ainsi dotée de deux pistes cyclables unidirectionnelles pensées pour éviter les interférences avec les piétons qui attendront l’autobus. Le terre-plein central doit être verdi, mais il est impossible d’y planter des arbres de grande envergure en raison des infrastructures souterraines.

La rue Wellington Sud deviendra un sens unique vers le nord, à partir de la rue Aberdeen, et la voie carrossable sera réduite de moitié, pour passer de douze à six mètres. Celle-ci sera partagée entre les voitures et les vélos. « Ce sera aux automobilistes de se faufiler de manière sécuritaire. L’entrée principale dans le quartier se fera par la rue des Grandes-Fourche et une nouvelle rue qui la reliera à la rue du Dépôt », explique-t-il. Les virages à gauche sur la rue King, en provenance du sud, seront interdits. »

L'intersection des rues Wellington Sud et Aberdeen sera verdie et il s'agira d'une des portes d'entrée du Quartier Well Sud. 

Création d’une place publique

Benoît Lapointe, urbaniste-coordonnateur, a offert une visite guidée du nouveau quartier à l’aide d’esquisses. Il a entre autres parlé du verdissement du stationnement de surface attenant au Centre des arts de la scène Jean-Besré, du verdissement de l’intersection Wellington Sud et Aberdeen et de la création d’une place publique sur le futur stationnement à étages. 

« On y trouverait une fontaine pour inviter les gens à s’y diriger et pour dissimuler les bruits qui pourraient se dégager de la rue. La portion entre les deux futurs bâtiments d’Espace Centro serait plus commerciale alors que la portion ouverte vers l’est serait consacrée à la détente et à la contemplation. » Des panneaux créant de l’ombrage et des monticules de verdures seraient ajoutés.

Un escalier majestueux reliera le parc à la rue du Dépôt.

Selon les échéanciers présentés, la réfection de la rue Wellington Sud est prévue en 2021, l’aménagement de la place publique et les travaux sur King Ouest en 2022 et l’aménagement du pôle multimodal en 2024.

Pas les moyens de faire les choses à moitié

La Ville arrivera-t-elle, dans le contexte financier difficile, à trouver les 19,3 M$ nécessaires? Cette somme proviendrait du budget d’immobilisation. « Nous irons étape par étape et nous devrons nous assurer d’avoir des subventions pour nous accompagner », répond le maire Steve Lussier. 

Conseillère du district du Lac-des-Nations, Chantal L’Espérance estime qu’il s’agit d’un investissement pour créer de la richesse et que la Ville ne peut pas faire les choses à moitié. « On veut ravoir un centre-ville prospère, au goût du jour. Si nous coupons les coins ronds, nous aurons quelque chose avec moins de portée. Je crois que nous sommes capables d’arriver avec le projet présenté. »

Parmi les préoccupations citoyennes, notons la suggestion de verdir à l’aide de jardins potagers et l’idée de créer des murs verts. Étienne Plante craint les îlots de chaleur et ne voudrait pas une reproduction de la place de la Cité quand viendra le temps d’aménager la place publique.

Fabien Burnotte, lui, demande une bande cyclable à contresens sur la rue Wellington Sud et la possibilité d’ajouter des rampes en U dans l’escalier monumental pour permettre de descendre ou de monter un vélo. 

Pierre Pino Noël a souligné l’importance de faire une place aux artistes alors que Suzanne-Marie Landry a demandé si des espaces sont prévus pour la présentation de spectacles. 

Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines, précise que la place des spectacles se trouvera désormais dans une deuxième place publique qui, celle-là, sera aménagée près du Centre Jean-Besré. 

Chantal L’Espérance s’est dite sensible aux commentaires sur l’environnement et estime que la Ville ne peut pas lésiner sur ce point. Elle souhaite aussi que la Ville porte à court terme une attention particulière à la culture.

Les citoyens qui souhaitent envoyer leurs commentaires et suggestions sur le Programme d’intervention du Quartier Well Sud peuvent encore le faire à centreville@sherbrooke.ca. Le document présenté mercredi peut être consulté en ligne à sherbrooke.ca/amenagementsws