Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
On a vu apparaître des pancartes donnant sur l’autoroute 55 et invitant les entreprises à s’informer auprès du site web magog1055.com pour s’établir dans le parc industriel.
On a vu apparaître des pancartes donnant sur l’autoroute 55 et invitant les entreprises à s’informer auprès du site web magog1055.com pour s’établir dans le parc industriel.

Le parc industriel de Magog fait fureur

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le parc industriel de la Ville de Magog fait littéralement fureur. On s’en convainc quand on voit les chantiers de construction d’usine en cours et ceux à venir cette année.

Les investissements totaux atteignent près de 20 millions de dollars pour trois projets en construction actuellement sur le boulevard Poirier, non loin de l’usine Gurit, appris La Tribune.

La réalisation de ces projets entrainera la création de 120 emplois et la consolidation de 65 autres, confirme Alain Gamache, conseiller au développement économique à la Ville de Magog.

Le parc industriel a un pouvoir d’attraction actuellement, dit M. Gamache. « Il est bien positionné, situé au croisement des autoroutes 10 et 55, analyse-t-il. Cette effervescence est attribuable au positionnement stratégique du parc industriel de Magog en regard de la proximité de la frontière américaine, de la fluidité des infrastructures routières le desservant ainsi qu’à la qualité des services qui sont offerts aux entreprises. »

« Nous avons de bonnes entreprises en croissance et elles ont besoin d’espace. »

Le fabricant de pieux magogois Goliathtech a entrepris la construction d’une usine commandant un investissement de 13 millions de dollars. Le bâtiment industriel de la phase 1 sera d’une superficie de plus 9290 mètres carrés (100 000 pieds carrés). L’usine pourrait atteindre 20438 mètres carrés (220 000 pieds carrés) lors d’une éventuelle phase 2.

Il y aura création de 30 emplois et consolidation de 50 autres, ajoute M. Gamache.

Alain Gamache, conseiller au développement économique à la Ville de Magog

Armorteck, une nouvelle entreprise manufacturière de remorques fermées, a prévu un investissement de cinq millions de dollars pour un bâtiment industriel de 2787 mètres carrés (30 000 pieds carrés). On doit recruter du personnel pour combler 75 emplois.

Le chantier de l’atelier d’usinage de haute précision de l’entreprise Usinage JV Tech tire à sa fin. Il s’agit d’un investissement de 1,5 million de dollars pour un bâtiment industriel de 1138 mètres carrés (12 250 pieds carrés). On consolide 15 emplois et la direction vise à créer cinq postes.

Ce n’est pas tout. Les dossiers s’accumulent sur le bureau d’Alain Gamache.

« Le conseil municipal a récemment accepté deux promesses d’achat pour deux projets dont les investissements prévus seront près de cinq millions de dollars dont la construction devrait débuter en 2021 », se réjouit-il.

« De plus, cinq autres dossiers sérieux sont en négociations dont certains pourraient également entamer la construction de leur bâtiment en 2021. »

L’entreprise Usinage JV Tech a procédé à un investissement de 1,5 million de dollars pour un bâtiment industriel de 1138 mètres carrés.

Il faudra envisager bientôt l’agrandissement du parc industriel, mais M. Gamache ne souhaite pas en discuter pour le moment. 

En ce qui concerne la création d’emplois, la pénurie de main-d’œuvre actuelle pourrait causer des maux de tête aux employeurs ayant le vent dans les voiles. Alain Gamache répond que les employeurs doivent s’adapter. Il fait remarquer que l’entreprise Estrie Glace a investi notamment dans l’automatisation de sa production.

Le plan mis en place en 2019 par la Ville de Magog porte ses fruits. Alain Gamache avait été embauché à titre de conseiller au développement économique pour faire avancer les dossiers.

On a vu apparaître des pancartes donnant sur l’autoroute 55 et invitant les industriels à s’informer auprès du site web magog1055.com pour en savoir plus sur les possibilités qu’offre la région.

Les investissements atteignent près de 20 millions de dollars pour trois projets en construction actuellement sur le boulevard Poirier dans le parc industriel de Magog.