Le MTQ retire une trentaine de pancartes électorales

Une trentaine de pancartes électorales ont été retirées par le ministère des Transports (MTQ) sur le territoire de la Ville de Sherbrooke dans les deux dernières semaines. Les affiches retirées ne respectaient pas les règles d'affichages diffusées sur le site du MTQ.

« Il y a plusieurs endroits où il n'est pas permis de poser des pancartes, entre autres les entrées d'autoroute, les terre-pleins centraux de voix divisées, les îlots centraux des carrefours giratoires, les ponts d'étagement et les structures de feux lumineux et d'éclairage », explique Dominique Gosselin, conseillère en communication à la direction régionale du MTQ.

Mme Gosselin explique que le MTQ a le droit de retirer les panneaux qui ne sont pas conformes sans donner de préavis. « Habituellement, nous informons quand même l'équipe des candidats pour leur dire que nous avons retiré les pancartes. Nous les dirigeons vers notre centre de services, où les pancartes sont entreposées. Ça pourrait se faire aux frais du candidat, mais pour le moment, nous n'avons rien chargé. »

Le principal critère du MTQ est d'assurer la sécurité routière. Des patrouilleurs sont chargés d'évaluer les dangers en cas de plainte.

Selon Mme Gosselin, ce n'est pas un candidat en particulier qui s'est montré fautif. Plusieurs politiciens différents ont été pris en défaut.