Contenu commandité
Le Maine espère voir les Québécois très bientôt
Le Maine espère voir les Québécois très bientôt
Les plages du Maine attendent impatiemment les touristes québécois. Et il y a de quoi : l’an dernier, la fermeture de la frontière canado-américaine et les restrictions liées à la COVID-19 ont fait perdre 2,3 milliards $ US à l’industrie touristique de cet État, selon une étude de l’Université du Maine.
Les plages du Maine attendent impatiemment les touristes québécois. Et il y a de quoi : l’an dernier, la fermeture de la frontière canado-américaine et les restrictions liées à la COVID-19 ont fait perdre 2,3 milliards $ US à l’industrie touristique de cet État, selon une étude de l’Université du Maine.

De gros sous en jeu

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Rouvrira? Rouvrira pas? La pression s’accentue sur les épaules de Justin Trudeau pour qu’il annonce la réouverture de la frontière canado-américaine à compter du 21 juillet. Et le Maine fait partie de ces États américains qui espèrent voir les touristes québécois débarquer sur leurs plages, avec leur maillot, leur lotion solaire et leur glacière, tellement son industrie touristique a été mise à mal par la pandémie.