La Tribune
Voilà plusieurs mois que John Ofrias, confiné à sa résidence de New York avec sa mère nonagénaire, craint qu’une guerre civile n’éclate dans son pays, divisé plus que jamais depuis les dernières années.
Voilà plusieurs mois que John Ofrias, confiné à sa résidence de New York avec sa mère nonagénaire, craint qu’une guerre civile n’éclate dans son pays, divisé plus que jamais depuis les dernières années.

«Le jour le plus sombre de l’histoire américaine»

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
« C’est fou, c’est absolument fou, c’est incroyable ! » Il avait beau craindre le pire depuis plusieurs mois déjà, John Ofrias est incrédule face à l’escalade de violence qui a mené à l’assaut sur le Capitole dans la capitale américaine, mercredi après-midi.