Justice et faits divers

Tornade : le courant revient peu à peu à Gatineau

Hydro-Québec informe que plus de 90% des ménages touchés par les pannes causées par la tornade de vendredi soir ont maintenant retrouvé le courant.

À 17h30 dimanche, 4 946 ménages étaient encore privés d'électricité.

Des pannes majeures sont encore répertoriées sur le territoire touché par la tornade, particulièrement dans le secteur Mont-Bleu où plus de 2600 ménages n'ont toujours pas retrouvé le courant.

De plus, Gazifère a procédé au débranchement de 40 compteurs dans le secteur touché.

Certaines rues des secteurs plus durement touchés sont toujours fermées à la circulation. Des patrouilleurs du SPVG assurent la surveillance. Le boulevard Saint-Joseph est maintenant rouvert à la circulation. Le nettoyage des rues et des voies publiques se poursuit.

La Ville a aussi installé des conteneurs à déchets à cinq intersections dans le secteur touché. Les citoyens peuvent y déposer les débris liés à la tornade tels que les débris verts et les matériaux de construction.

Liste des emplacements de conteneurs à déchets : 

  • Rues de Deauville et Jumonville
  • Rues Georges-Bilodeau et Étienne-Brûlé
  • Rues Georges-Bilodeau et Jumonville
  • Rues Jumonville et Daniel-Johnson
  • Rues Jumonville et Tassé

Sports

Mutai et Nyirarukundo couronnés au Marathon de Montréal

Ezekial Mutai, un Kenyan de 25 ans, a remporté le 28e marathon de Montréal en 2:11,05, dimanche.

Ce chrono est un record du marathon montréalais.

Mutai empoche 11 000 $. Sa feuille de route inclut notamment une cinquième place au marathon de Madrid, en avril.

Il a devancé par quatre minutes et 33 secondes Wycliffe Biwott, lui aussi du Kenya.

La troisième place est allée à Jean-Marie Vianney-Uwajeneza, du Rwanda, en 2:18:10.

Chez les dames, la victoire est allée à Salome Nyirarukundo du Rwanda, impériale en 2:28,02 - là encore, une marque montréalaise.

Nyirarukundo est également plus riche de 11 000 $.

Elle a vaincu par trois minutes 24 secondes Joan Kigen, du Kenya.

La troisième position a été l’affaire d’Emebet Anteneh de l’Éthiopie, en 2:43:24.

Pour le demi-marathon, les honneurs sont allés à Alexis Lavoie-Gilbert de Québec, en 1:09,25, et à Anne-Marie Comeau de Saint-Ferréol-les-Neiges (1:14,46).

Globalement, ce sont près de 11 000 participants qui ont pris part au marathon qui incluait de nouveau une catégorie élite, après huit ans d’absence.

Les coureurs étaient âgés de 13 à 82 ans et provenaient de 61 pays.

Le nouveau parcours de 42,2 km sillonnait le centre-ville et le Vieux-Montréal, avant de poursuivre vers le Sud-Ouest et de longer le canal de Lachine. Les marathoniens ont ensuite emprunté le boulevard Robert-Bourassa et la rue Sainte-Catherine pour monter sur le Plateau-Mont-Royal et filer vers l’est. De là, les coureurs ont traversé le Jardin botanique avant le dernier droit vers l’arrivée.

Justice et faits divers

Nouveau centre pour les sinistrés

Le centre de services aux sinistrés a été transféré au centre communautaire Père-Arthur-Guertin situé au 16, rue Bériault, à 14 h dimanche.

Le centre de crise établi sur le campus Gabrielle-Roy du Cégep de l’Outaouais a changé d’adresse afin de permettre aux étudiants de reprendre les cours.

En entrevue avec Le Droit, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, dresse un bilan positif de la journée de dimanche. « On a réduit le périmètre touché de façon significative. Il reste 77 maisons dans le périmètre. L’accès aux lieux physiques partout ailleurs est sans restrictions. »

Le maire souligne aussi que l’ensemble des services concernés se sont réunis pour une rencontre productive au centre communautaire Père-Arthur-Guertin afin de répondre aux différentes questions des centaines de sinistrés présents sur les lieux.

M. Pedneaud-Jobin ajoute qu’il y a « beaucoup de chambres d’hôtel qui se sont libérées, donc on va être capable d’accueillir plus de gens dans des lieux plus confortables qu’au centre de crise. »

Le maire de la Ville souligne d’ailleurs que les sinistrés ne pouvant pas réintégrer leur résidence pourront se procurer gratuitement un laissez-passer pour utiliser les services de transport en commun de la STO.

M. Pedneaud-Jobin confirme que le ministère de la Sécurité publique a délégué 100 % de l’assistance aux sinistrés à la Croix-Rouge.

La Croix rouge a d’ailleurs demandé l’aide de la population en annonçant dimanche matin la mise sur pied d’un fonds d’aide pour les sinistrés. Mosaïculture Gatineau 2018 s’est immédiatement engagé à verser les recettes de lundi et mardi 24 et 25 septembre au fonds créé pour venir en aide aux sinistrés de Gatineau.

Depuis vendredi soir, près de 800 personnes se sont inscrites au centre de services aux sinistrés. Un total 225 personnes ont bénéficié de l’aide à l’hébergement dans la nuit du 21 au 22 septembre comparativement à 244, dont une soixantaine d’enfants, dans la nuit du 22 au 23 septembre.

Une grande majorité de sinistrés ont pu regagner leur logement ce week-end, cependant plusieurs demeurent sous la tutelle de la Croix rouge.

L’Armée du salut est présente sur les lieux tout le week-end afin de subvenir aux besoins en nourriture. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSO) offre également un soutien psychologique aux sinistrés. 

Hydro-Québec informe que plus de 90 % des ménages touchés par les pannes causées par la tornade de vendredi soir ont maintenant retrouvé le courant.

À 20 h dimanche, 3 785 ménages étaient encore privés d’électricité.

Des pannes majeures sont encore répertoriées sur le territoire touché par la tornade, particulièrement dans le secteur Mont-Bleu où plus de 2600 ménages n’ont toujours pas retrouvé le courant.

De plus, Gazifère a procédé au débranchement de 40 compteurs dans le secteur touché.

Certaines rues des secteurs plus durement touchés sont toujours fermées à la circulation. Le boulevard Saint-Joseph est maintenant rouvert à la circulation. Le nettoyage des rues et des voies publiques se poursuit.

La Ville a aussi installé des conteneurs à déchets à cinq intersections dans le secteur touché. Les citoyens peuvent y déposer les débris liés à la tornade tels que les débris verts et les matériaux de construction.

La Ville de Gatineau invite les gens qui réintègrent leur domicile à demeurer vigilants, car des débris sont encore présents sur les terrains. 

Les sinistrés ayant été évacués sont priés de ne pas réintégrer leur domicile tant et aussi longtemps que les autorités n’auront pas signifié que les lieux sont sécuritaires.

Les citoyens sont aussi invités à éviter de circuler inutilement près des secteurs touchés pour permettre aux équipes de travailler ainsi que de sécuriser et nettoyer les rues.

Les citoyens qui désirent venir en aide aux sinistrés pourront apporter des dons à l’ancien local du Sears situé au rez-de-chaussée des Galeries de Hull. Il sera possible de faire des dons toute la semaine selon l’horaire des Galeries de Hull. Seuls les vêtements propres et en bon état, les produits d’hygiène personnelle et les denrées non périssables sont acceptés. 

Le site de dépôt est coordonné par l’Armée du Salut et les dons alimentaires seront gérés par Moisson Outaouais.

Les citoyens qui désirent venir en aide aux sinistrés peuvent faire un don en argent auprès de la Croix-Rouge en cliquant ici.

+

LISTE DES EMPLACEMENTS DE CONTENEURS À DÉCHETS

  • Rues de Deauville et Jumonville
    • Rues Georges-Bilodeau et Étienne-Brûlé
    • Rues Georges-Bilodeau et Jumonville
    • Rues Jumonville et Daniel-Johnson
    • Rues Jumonville et Tassé

Justice et faits divers

Ford tend à la main aux victimes

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, s’est présenté à Ottawa dimanche afin de constater l’ampleur des dégâts causés par les deux tornades de vendredi dernier et pour s’entretenir avec les victimes des vents dévastateurs.

Le gouvernement de l’Ontario a d’ailleurs activé son programme d’aide aux sinistrés à la suite des tornades qui ont détruit et sévèrement endommagé des dizaines de résidences dans les secteurs Dunrobin et du chemin Hunt Club. 

Le soutien sera apporté aux particuliers et aux entreprises situés dans les zones touchées par les tornades et ayant besoin d’aide financière pour couvrir leurs frais d’urgence au-delà des montants offerts par les assureurs privés. 

Le programme s’applique plus précisément aux résidences principales et à leur contenu de base, aux petites entreprises indépendantes, aux exploitations agricoles et aux organisations sans but lucratif. 

« Notre gouvernement s’assurera que les gens d’Ottawa sont épaulés afin qu’ils disposent de ce dont ils ont besoin pour se remettre sur pied. Nous aiderons à rétablir l’approvisionnement en électricité et soutiendrons les familles et les entreprises dans le besoin », a indiqué le premier ministre Doug Ford, dans un communiqué.

De passage dans le quartier Barrhaven dimanche après-midi, un vaste secteur qui a été plongé dans le noir depuis le passage des tornades, M. Ford s’est dit chagriné par l’importance des dommages dans le secteur Dunrobin.

« De voir ce que les familles et les communautés doivent traverser, ça brise le cœur », a réagi le premier ministre Ford.

« Ce qui est encourageant est de constater comment les gens et les communautés s’entraident, a-t-il continué. Je peux vous assurer que nous ne ménagerons aucun effort pour appuyer les sinistrés et nous assurer que les gens affectés retombent sur leurs pieds. »

Le premier ministre Ford n’était pas en mesure, dimanche, de chiffrer l’aide financière que la province apportera puisqu’il faudra attendre, a-t-il indiqué, le travail que devront compléter les compagnies d’assurances.

Les sinistrés désirant connaître la marche à suivre devront composer le 1-844-780-8925 après s’être adressés à leur assureur privé.

Vents violents

Selon Environnement Canada, la tornade qui a touché le sol à Dunrobin était de force EF3 avec des vents d’environ 265 km/h. Elle aurait diminué en intensité lorsqu’elle a fait ses ravages dans le secteur Hull à Gatineau avec des rafales évaluées à environ 230 km/h. La deuxième tornade, qui a dévasté les quartiers Arlington Woods, Hunt Club-Riverside, Paul Anka McCarthy et Craig Henry dans le secteur Nepean, était de force EF2, avec des vents de 220 km/h.

Pannes d’électricité

En fin d’après-midi, dimanche, Hydro Ottawa comptait quelque 70 000 clients privés d’électricité dans la capitale. Au plus fort de la crise, c’est 174 000 abonnés de la compagnie d’électricité qui se sont retrouvés sans courant. 

Les équipes d’Hydro Ottawa et leurs partenaires, certains venant de la région de Toronto, travaillent à pied d’œuvre 24 heures par jour pour rétablir l’électricité à tous les clients, mais dans certains cas il faudra encore plusieurs jours avant que le courant soit rétabli en raison de la station de transformation Merivale qui a été gravement endommagée.

Des centres d’hébergement d’urgence ont été ouverts à l’école West Carleton, sur le chemin Dunrobin, pour les sinistrés du secteur, ainsi qu’au complexe récréatif Goulbourn, sur le chemin Shea, pour les résidents qui ont été forcés d’évacuer dans les secteurs Hunt Club-Riverside et Hunt Club-Greenbank.