Angel Forrest et ses musiciens ont été de la programmation de juillet de WhiteBox Play. — Photo de courtoisie
Angel Forrest et ses musiciens ont été de la programmation de juillet de WhiteBox Play. — Photo de courtoisie

WhiteBox Play: beaucoup plus que des spectacles de salon

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
À première vue, cet entrepôt de Chambly semble bien anodin. Mais en y regardant de plus près, c’est là que des dizaines de spectacles seront diffusés en direct sur le web.

Tout a été aménagé afin que les artistes se sentent en parfait contrôle de leur prestation. Une scène de 15 par 20 mètres, des conditions techniques optimales et même des loges dignes des grands festivals sont à la disposition des artistes. C’est en gros ce que propose la firme montréalaise WhiteBox Entertainment par l’entremise de sa plateforme WhiteBox Play.

En juillet, quatre spectacles ont été proposés afin de « tester le marché », explique le réalisateur et producteur Jean-René Grimard. Et pour le mois d’août, huit autres spectacles sont à l’affiche. 

« En juillet, on a diffusé les spectacles de Tocadéo, de France D’Amour, de Lili-Ann De Francesco ainsi que d’Angel Forrest et la réponse du public fut vraiment excellente, lance-t-il. On est loin de la production de salon. On veut faire les choses en grand afin d’offrir au public une production de haute qualité qui plaira autant au public qu’aux artistes. »

Ce mois-ci, huit spectacles prendront l’affiche. Le tout commence vendredi avec Jonas Tomalty. Ensuite, on pourra voir Yvan Pednault chante Queen le 14 août, Brittany Kennell le 20 août, Ryan Kennedy le 21 août, The Grand Illusion Styx Expérience le 22 août, David Jalbert et Bronko le 27 août, Jean-Marc Couture le 28 août et Stephan McNicoll & GCR le 29 août. 

Toutes ces prestations débutent à 20 h et on peut se procurer des billets directement sur la plateforme de diffusion. Les détenteurs de billets pourront voir le spectacle en direct et ils auront aussi 48 heures pour le visionner à nouveau.


« On veut faire les choses en grand afin d’offrir au public une production de haute qualité qui plaira autant au public qu’aux artistes »
Jean-René Grimard, réalisateur et producteur chez WhiteBox Play

Là pour rester

Cette plateforme n’a pas été créée en réaction à la pandémie et la fermeture des salles de spectacles, assure le réalisateur. Mise en place en 2018, WhiteBox Play s’est quand même déployée plus rapidement que prévu.

« L’infrastructure de la plateforme — comme par exemple la billetterie — était déjà implantée, ajoute M. Grimard. On produisait des spectacles, bien sûr, mais aussi des lancements d’albums et des émissions de variétés en direct ou en différé. Avec la pandémie, on a seulement accéléré la mise en place des prestations en direct avec l’ambition d’être une salle de spectacles à part entière et d’offrir une programmation à l’année. »

L’entreprise établie à Montréal créé en 2015 — et dirigée par Louise Boucher — a comme principal mandat de produire et de diffuser du contenu télévisuel. En créant WhiteBox Play en 2018, on comprend que l’entreprise a voulu se diversifier et offrir une plateforme professionnelle aux artistes voulant garder le contact avec leur public.

« On tente de présenter des artistes qui ne sont pas nécessairement ceux qui ont l’habitude de passer à la télé, d’expliquer M. Grimard. On va programmer des valeurs sûres, évidemment. Mais, on va aussi proposer de la nouveauté, des découvertes pour les spectateurs. »

Le groupe Tocadéo a été de la programmation de juillet de WhiteBox Play.

Les producteurs ont depuis peu la permission de faire entrer quelques spectateurs dans la salle tout en respectant les consignes sanitaires. Leur présence permet ainsi à l’artiste d’avoir une interaction directe avec un vrai public, tout en sachant très bien que des centaines d’autres sont devant leurs écrans, à la maison.

« On veut offrir le meilleur environnement à nos artistes et surtout que le spectacle leur ressemble le plus possible, d’insister M. Grimard. Notre mission est de faire rayonner la musique d’ici et quoi de mieux que de l’offrir aux gens dans un emballage de grande qualité. »