Harrison Butker a réussi un placement de 44 verges alors que les dernières secondes s’écoulaient et les Chiefs de Kansas City ont vaincu les Vikings du Minnesota 26-23, dimanche, au cours d’un match relevé.

Vikings 23 / Chiefs 26: des placements qui rapportent

KANSAS CITY, Mo. — Harrison Butker a réussi un placement de 44 verges alors que les dernières secondes s’écoulaient et les Chiefs de Kansas City ont vaincu les Vikings du Minnesota 26-23, dimanche, au cours d’un match relevé.

Quelques minutes avant son placement victorieux, Butker a égalé un sommet en carrière en réussissant un botté de précision de 54 verges pour créer l’égalité, tard au quatrième quart.

La première personne à célébrer avec Butker était Patrick Mahomes, le joueur le plus utile de la dernière saison, qui a raté un deuxième match de suite en raison d’une blessure au genou. Mahomes semblait bien aller lorsqu’il s’est rendu sur le terrain.

«Je courais d’un bout à l’autre du terrain. Peut-être en raison de mon passé de joueur de soccer, car c’est ce qu’on fait quand on marque un but, a dit Butker. Quand j’ai vu Patrick, j’ai voulu l’enlacer, mais je me suis dit que je ne voulais pas qu’il se blesse.»

Le remplaçant de Mahomes au poste de quart, Matt Moore, a lancé une passe de touché et pour des gains de 275 verges. Tyreek Hill a été la cible favorite de Moore et il a réussi un attrapé important en troisième essai pour mettre la table au placement victorieux.

«J’ai trouvé que Matt avait montré beaucoup de caractère, a exprimé l’entraîneur-chef des Chiefs, Andy Reid. Il a été plaqué à quelques reprises, il s’est relevé et il est allé chercher la victoire. C’était bien de le voir calmer la tempête.»

Hill a conclu la rencontre avec six attrapés pour des gains de 140 verges, dont une réception spectaculaire pour un majeur. Damien Williams a quant à lui parcouru 125 verges au sol, mais 91 lors d’une course qui s’est terminée par un touché des Chiefs (6-3).

Kirk Cousins a lancé trois passes de touché et pour des gains aériens de 220 verges pour les Vikings (6-3), mais il a éprouvé des difficultés face au blitz des Chiefs lors des dernières minutes de la partie. Dalvin Cook a été limité à 71 verges au sol alors que le receveur Stefon Diggs n’a capté qu’un ballon pour des gains de quatre verges.

La victoire des Chiefs a mis fin à leur série de trois revers au Arrowhead Stadium.

La formation de Kansas City a largement contrôlé la première demie, se donnant une avance de 10-7 dans les dernières minutes, mais elle a laissé les Vikings créer l’égalité grâce à un placement de Dan Bailey. Au retour de la mi-temps, Mecole Hardman a échappé le ballon sur le botté d’envoi, permettant aux visiteurs de prendre leur envol.

La troupe du Minnesota a pris les devants grâce à un attrapé de 17 verges d’Amir Abdullah, qui n’avait aucun joueur des Chiefs près de lui dans un rayon d’au moins 10 verges.

La gaffe de Hardman a rapidement été effacée quand Williams a accepté une remise de Moore et il a trouvé une brèche dans la ligne défensive adverse pour inscrire un touché de 91 verges.

«Nous étions un peu mal ajustés, a mentionné l’entraîneur-chef des Vikings, Mike Zimmer. Notre pression provenait de l’extérieur et nous avons été trop espacés en plus d’avoir raté des plaqués.»

Se fiant beaucoup à Cook, le meneur de la NFL au chapitre des verges au sol, les Vikings ont remonté le terrain grâce à une séquence à l’attaque de 75 verges. Cousins a repéré Kyle Rudolph trois verges plus loin pour porter la marque à 23-20 au quatrième quart.

Après des dégagements, les Chiefs ont nivelé le pointage alors qu’il restait 2:30 à écouler au quatrième quart, à la suite d’un placement de Butker. Il a refait le coup sur le dernier jeu de l’affrontement.

«C’était une belle victoire d’équipe, a insisté Hill. Nous avons fait notre affaire et cette équipe avait besoin de cette victoire parce que le moral était bas au cours des dernières semaines. C’est encourageant de gagner contre une bonne équipe de la sorte.»