Une étude circule sur les réseaux sociaux depuis la semaine dernière indiquant que le coronavirus chinois aurait été produit en laboratoire.
Une étude circule sur les réseaux sociaux depuis la semaine dernière indiquant que le coronavirus chinois aurait été produit en laboratoire.

Vérification faite: des bouts de VIH dans le coronavirus?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
L’AFFIRMATION: «J’ai vu sur Facebook un article scientifique qui concluait que le coronavirus chinois avait été produit en laboratoire. Ma première réaction en a été une d’incrédulité totale : une autre théorie du complot! Or, j’ai regardé l’étude et elle semble authentique. Qui plus est, elle dit vraiment que le virus en question possède des séquences provenant du VIH. La conclusion qui s’impose, même si elle n’est pas mentionnée dans l’article, est que ces séquences ont été ajoutées au virus pour qu’il puisse infecter l’humain. C’est difficile à croire, mais je suis troublée par l’apparence d’authenticité de tout cela. Que pensez-vous de cela?» demande Colette Tremblay, de Québec.