Les participants rencontreront plusieurs autres célibataires lors de la randonnée de huit kilomètres. Le groupe est divisé en fonction de l’âge des participants et, par la suite, selon leur niveau de forme physique.

Une randonnée pour rencontrer

L’amour pourrait bien se retrouver dans les sentiers pédestres du Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’organisation Cours après moi est la preuve que le sport est bon pour le cœur alors qu’elle propose des activités aux sportifs célibataires qui désirent faire des rencontres. Une journée qui s’adresse aux célibataires de tous âges est organisée, pour une première fois dans la région, le dimanche 22 septembre au sentier Eucher de La Baie.

« C’est né de l’idée d’une fille célibataire qui a voulu organiser des activités sportives pour les célibataires. C’est de rassembler du monde dans un contexte différent de ce qui est offert de nos jours », explique Guillaume Drouin, qui chapeaute le mouvement depuis 2018.

La journée organisée par Cours après moi débute avec une activité brise-glace. Les participants rencontreront plusieurs autres célibataires durant la randonnée de huit kilomètres. Le groupe est divisé en fonction de l’âge des participants et, par la suite, selon leur niveau de forme physique.

Les célibataires pourront terminer la journée de rencontre de belle façon en participant à une activité de type 5 à 7.

Le kinésiologue de formation présente le client moyen des activités de Cours après moi comme une personne de 40 ans. Celle-ci vient tout juste de divorcer et a deux enfants. Elle a le même emploi depuis une vingtaine d’années et fréquente le même cercle d’amis.

« Ça peut être difficile d’aller dans les bars avec des amis en couple. C’est encore plus difficile d’y aller seul. Et rencontrer sur les applications, ce n’est pas évident », ajoute M. Drouin.

Implanté dans la région de Québec depuis cinq ans, Cours après moi étend, pour une première fois, ses activités aux quatre coins de la province.

Guillaume Drouin raconte que des participants de partout au Québec participaient aux activités organisées dans la région de Québec, qui affichent régulièrement complet. C’est ce qui lui a donné l’envie d’étendre ses activités à d’autres régions du Québec.