Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie et l’entreprise de transport ambulancier Dessercom enquêtent actuellement sur un incident survenu mardi après-midi impliquant une patiente de l’urgence et un paramédic.

Une patiente se fait casser un bras par un paramédic à l'Hôpital de Granby

L’entreprise de transport ambulancier Dessercom enquête actuellement sur un incident survenu mardi après-midi impliquant une patiente de l’urgence et un paramédic. Selon nos informations, ce dernier aurait fracturé un bras à la dame.

On ignore les circonstances dans lesquelles l’accident se serait produit. 

Une source ayant demandé l’anonymat a toutefois contacté La Voix de l’Est pour l’informer qu’en fin d’après-midi mardi, l’ambulancier se serait interposé auprès d’une patiente dont il n’avait pas la charge, ce que confirme le CIUSSS de l’Estrie sans dévoiler les détails de l’événement.

« On s’est retrouvés en présence d’une patiente désorganisée et agitée, indique Lyne Cardinal, directrice des services généraux. Notre équipe de service des urgences est intervenue pour éviter que la dame se blesse. Un paramédic qui était sur place est lui aussi intervenu, et c’est malheureusement une situation malencontreuse de sa part. »

L’intervention aurait été d’une telle force que la femme aurait eu le bras fracturé et aurait été opérée pour soigner cette blessure, confirme notre source œuvrant dans le secteur de la santé. 

« Il est vraiment allé trop loin, ajoute-t-elle. Ce n’était pas son patient, il n’avait pas d’affaire à faire ça. »

La dame a déjà obtenu son congé de l’hôpital, indique le CIUSSS.

Enquête

Le tout fait présentement l’objet d’une enquête du côté de l’entreprise Dessercom, qui emploie le paramédic impliqué.

Celui-ci n’a toutefois pas été relevé de ses fonctions en attendant les conclusions de l’enquête, a indiqué Francis Brisebois, coordonnateur aux communications chez Dessercom.

« Nous avons été mis au courant hier [mercredi] d’un incident qui a eu lieu la veille, a-t-il fait savoir à La Voix de l’Est. Pour l’instant, avec les informations que nous avons, on parle d’un accident. Il est précipité de conclure à une agression. »

« Notre enquête suit son cours et nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires dans ce dossier, à savoir l’Hôpital de Granby », a-t-il ajouté.

Même son de cloche du côté du CIUSSS. 

« Nous sommes en train de déterminer si des correctifs doivent être apportés à nos procédures, mentionne Mme Cardinal-. Notre personnel de l’urgence est bien formé, nous avons des contrôles de qualité. »

À sa connaissance, aucun autre cas du genre ne se serait produit à l’urgence de Granby depuis que l’établissement de santé a intégré le CIUSSS de l’Estrie, en 2014.