Une image plus positive de la police

Patricia Rainville
Patricia Rainville
Le Quotidien
Des vidéos et des photos montrant des policiers de Saguenay s’arrêter quelques instants pour jouer au hockey avec des jeunes dans la rue ou pour s’entraîner avec des citoyens ont été partagées sur les médias sociaux, au cours des derniers jours. Des gestes salués autant par les citoyens que par la classe politique, qui estiment que l’image de la police ne doit pas être simplement négative.
L'agent a été filmé en train de jouer au hockey avec des jeunes, à La Baie. 

Un agent de Saguenay a pris la peine de se stationner en bordure d’une rue où des petits s’amusaient au hockey, lundi, dans un quartier résidentiel de La Baie. Si les jeunes ont cru que le policier était là pour les avertir, ils ont plutôt pu compter sur un joueur de plus. Le policier a échangé quelques passes avec eux, avant de reprendre son chemin. 

«C’est le genre de choses que nous faisons parfois, mais c’est rarement filmé et publié sur les réseaux sociaux», a indiqué le porte-parole du Service de police de Saguenay, Bruno Cormier. 

La vidéo de l’agent a connu un vif succès, les internautes saluant l’initiative du policier.

Le conseiller de Jonquière et président de la Commission de la sécurité publique de Saguenay, Kevin Armstrong, a lui aussi félicité les policiers de leur implication.  

«C’est toujours très agréable de voir des attentions de la part d’un membre du Service de police de Saguenay comme celle qui a circulé hier (lundi) sur les réseaux sociaux. Des gestes comme ceux-là ne sont souvent pas publicisés. Nos policiers et policières ne le font clairement pas pour être remarqués, mais pour servir au meilleur d’eux-mêmes la population», a partagé Kevin Armstrong, sur son compte Facebook. 

«Dans le contexte actuel, avec les mesures sanitaires pas toujours simples à faire appliquer et beaucoup de personnes fragilisées, avec le climat de tensions qu’on constate chez nos voisins du sud entre la population de nombreuses villes et leur service de police, et même si il n’y a jamais rien de parfait... Ça fait du bien de prendre un petit moment pour se dire qu’ici, à Saguenay, on est chanceux pas peu près», a ajouté le conseiller. 

L’élu a aussi souligné d’autres gestes, comme celui de policiers à vélo qui s’étaient arrêtés pour s’entraîner avec des citoyens, par exemple, ou ces policiers qui avaient fait une surprise à un petit garçon de Jonquière, qui rêve de devenir policier. Des agents s’étaient stationnés chez lui pour l’accueillir avec les gyrophares. Le petit garçon croyait que les policiers faisaient ça avec tous les enfants qui rêvaient de devenir agents de la paix, avait partagé sa mère. 

Des policiers avaient fait une surprise à un petit garçon qui rêve de devenir policier, plus tôt cet été.