Image aérienne du secteur Aylmer captée par un avion de Transport Canada le 29 avril dernier.

Une faible décrue est entamée

La rivière des Outaouais a atteint des pointes dans plusieurs secteurs mardi et mercredi, et une faible décrue a été enregistrée dans certaines parties bien que les niveaux resteront élevés au cours des prochaines semaines.

Dans sa mise à jour des niveaux de pointe prévus publiée en fin d’après-midi, jeudi, le Comité de régularisation de la rivière des Outaouais (CRRO) a indiqué que le sommet à la hauteur du lac Deschênes (Britannia sur la rive ontarienne) a été atteint mardi après-midi à 60,70 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer. 

Le niveau de la rivière à cet endroit a baissé de 7 cm en deux jours, et l’organisation prévoit qu’il diminuera d’un autre 8 cm vendredi par rapport à son niveau de 60,63 m observé à 15 h, jeudi. La rivière devrait se stabiliser à 60,50 m, samedi et dimanche, à Britannia.

À LIRE AUSSI :

>> Cartographie des zones inondables: les Villes laissées à elles-mêmes

>> Protection des zones inondables: «un échec important»

>> Différente crue, différents ajustements

>> Inondations: premier développement positif majeur

Le pic à la marina de Hull a été observé mercredi après-midi à 45,18 m. Le niveau de l’eau dans ce secteur a baissé de 7 cm, jeudi. 

Les pics ont aussi été atteints au lacs des Chats, à Thurso et à Grenville/Hawkesbury, et une baisse des niveaux a été observée à ces endroits, jeudi après-midi.

« Entre Mattawa et le lac Coulonge, les niveaux devraient augmenter à nouveau dans les prochains jours en raison des débits qui augmentent à la sortie des réservoirs en Abitibi-Témiscamingue. En raison des quantités moins importantes de pluie prévues pour vendredi, les niveaux devraient demeurer stables ou diminuer légèrement dans les prochains jours à tous les endroits en aval du lac Coulonge », a-t-on indiqué chez l’organisme de gestion intégré des principaux réservoirs du bassin de l’Outaouais.

Des inondations supplémentaires pourraient se produire s’il devait y avoir des épisodes de précipitations abondantes au cours des prochaines semaines, prévient-on.

BILAN

Selon les chiffres disponibles jeudi après-midi, la Ville de Gatineau comptait 1932 personnes provenant de 919 ménages inscrites comme sinistrés. Selon le ministère de la Sécurité publique (MSP), 1830 résidents de Gatineau ont évacué leur domicile.

Pour l’ensemble de l’Outaouais, le bilan s’élevait en fin de journée, jeudi, à 1960 résidences inondées, 335 résidences isolées et 3037 personnes évacuées.

Outre Gatineau qui compte 871 résidences inondées, les municipalités de Mansfield-et-Pontefract et de Pontiac sont durement touchées. Dans le cas de Mansfield-et-Pontefract, le MSP rapporte 328 résidences inondées et 338 personnes évacuées. Du côté de Pontiac, il y avait jeudi matin 224 résidences inondées et 285 sinistrés évacués.