Les policiers se trouvaient toujours devant le 233, route 112 à Saint-Césaire, lorsque les représentants de la SPA des Cantons ont emporté les deux chiens.

Une dame attaquée par deux chiens à Saint-Césaire

Deux chiens présumément agressifs ont été capturés par la SPA des Cantons, mercredi, à la demande de la Sûreté du Québec qui a été appelée à intervenir près d’une résidence unifamiliale de Saint-Césaire, où une dame de 60 ans a été gravement blessée par au moins un des molosses. La sexagénaire, qui a subi des blessures importantes, reposait entre la vie et la mort en après-midi.

Les policiers se trouvaient toujours devant le 233, route 112 à Saint-Césaire, lorsque les représentants de la SPA des Cantons ont emporté les deux chiens. Un important périmètre de sécurité a été érigé autour de la demeure, bien connue dans la région pour ses ventes estivales de vélos usagés en bordure de la route provinciale.

Selon l’agente Marie-Pier Lorrain, porte-parole de la Sûreté du Québec, c’est un passant qui aurait alerté les secours, vers 12 h 30, après avoir découvert la sexagénaire au sol, gravement blessée. La victime a été transportée en ambulance dans un centre hospitalier de Montréal et se trouve dans un état critique.

« Nous sommes arrivés tout de suite après la SQ, indique Étienne Chassé, directeur du service des pompiers et des premiers répondants de Saint-Césaire. Nous avons immédiatement sorti la dame du site, à la fois pour la sécuriser, mais pour nous sécuriser nous-mêmes également. »

Aux dires du premier répondant, les bêtes n’étaient pas attachées.

D’après l’agente Lorrain, la dame n’était pas une résidente de l’endroit. « Tout porte à croire qu’elle se trouvait sur place pour regarder les articles à vendre dans le garage adjacent à la maison et dans la cour », note-t-elle.

C’est d’ailleurs à l’extérieur de la propriété que les chiens ont été capturés par la SPA des Cantons. « On a été appelés pour venir chercher deux chiens agressifs », confirme le directeur de l’organisme, Carl Girard.

Les chiens de race croisée, « un énorme et un gros » aux dires du contrôleur animalier, seront gardés en observation. En fin de journée, mercredi, la SPA des Cantons n’avait pas encore reçu de mandat pour évaluer la dangerosité des bêtes.

Une enquête a été ouverte par le Service des crimes majeurs de la SQ.

Les chiens de race croisée seront gardés en observation, a indiqué le contrôleur animalier et directeur de la SPA des Cantons, Carl Girard

Précédents

Plusieurs personnes rencontrées par La Voix de l’Est affirment craindre les deux chiens, qui étaient connus pour leur comportement agressif, nous dit-on. 

Un joggeur qui courait sur la Route des champs, juste en face de la maison, a notamment déjà été attaqué par ces chiens qui avaient traversé la route 112. C’est aussi arrivé à un Césairois qui s’y entraînait en skis à roulettes. 

« C’est arrivé au moins deux à quatre fois qu’un molosse traversait pour venir à ma rencontre, se souvient-il. Et ce n’était pas dans le but de fraterniser. »

S’il n’a jamais été mordu, l’homme affirme que le chien, un mélange de boxer et de pitbull selon lui, était rarement attaché et « cherchait le combat ».

« Je suis déjà allé acheter des vélos là et j’avais vu un chien attaché au bord la bâtisse, raconte un second témoin qui a demandé l’anonymat. Et là, il y en a un autre, de type boxer, qui est arrivé et qui m’a sauté sur le chest. Je me suis mis à courir. »

Une mésaventure aussi vécue par une dame s’étant fait mordre un mollet et une fesse. « Je n’ai jamais compris pourquoi les chiens n’étaient pas attachés. J’ai couru comme une folle ! Si j’avais eu un enfant avec moi, ça aurait pu être encore plus grave. Depuis ce temps-là, j’ai peur des gros chiens », raconte celle qui avait déposé une plainte à la police et à la Direction de la santé publique.

Un producteur agricole de la région affirme également avoir prévenu d’autres travailleurs d’être prudents dans les champs situés à proximité de la résidence. « J’ai déjà dit à une technologue d’aller là avec une pelle ou un bâton et de faire attention, car les chiens pouvaient être à deux endroits précis et pas nécessairement attachés. »

La Sûreté du Québec et la SPA des Cantons ont capturé deux chiens au comportement agressif sur le terrain d'une résidence unifamiliale de la route 112, à Saint-Césaire, mercredi après-midi.

« On fermait les yeux »

Le propriétaire des chiens et des lieux où s’est produit l’incident, Mario Fortier, affirme que ses bêtes n’ont pas d’historique de violence ou de caractère agressif. Il a toutefois décliné de commenter davantage les événements, qui se sont produits en son absence. « Tu viendras me voir, je ne parle pas au téléphone », a-t-il dit avant de mettre brusquement fin à l’appel.

Du côté de la municipalité, on indique qu’aucune plainte n’a été formellement déposée contre M. Fortier en lien avec ses chiens.

« Tout le monde au village le sait [qu’il y a de gros chiens là], note un résident de Saint-Césaire. Je n’avais jamais porté plainte, je me trouvais frileux et je me disais qu’il valait mieux passer par-dessus tout ça. »

« On ne veut pas tenter le diable, affirme un autre Césairois. On essaie d’avoir le moins de trouble possible avec lui [le propriétaire], alors on fermait les yeux. On n’aurait peut-être pas dû... »