Un syndiqué frappé au visage par un cadre

Un party des Fêtes tenu vendredi au siège social de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, sur la rue Jacques-Cartier, à Chicoutimi, s’est mal terminé. Après qu’ils se soient déplacés dans un bar voisin, un haut cadre aux finances de l’institution et un employé de soutien syndiqué en sont venus aux coups, ce dernier ayant subi des blessures importantes au visage.

Selon les informations obtenues par Le Quotidien et confirmées par le président du Syndicat des employés de soutien de la CS, Yvon Bilodeau, une petite fête a eu lieu vendredi dernier entre du personnel-cadre et syndiqué. La fête s’est poursuivie par la suite dans un bar voisin, explique M. Bilodeau, qui n’est pas un témoin direct de l’événement, mais qui a rencontré son collègue. 

Selon ce dernier, le syndiqué se serait adressé au cadre pour l’informer ou l’avertir de quelque chose sans autres précisions. Le gestionnaire aurait frappé le syndiqué qui occupe aussi des fonctions syndicales. « On a pris connaissance du dossier et une plainte a été déposée à la police de Saguenay. Ça pourrait se ramasser au criminel », affirme M. Bilodeau. 

Selon lui, le membre syndiqué aurait subi une importante blessure à un oeil qui requiert des soins particuliers.

M. Bilodeau se dit prêt à défendre le syndiqué, mais rappelle qu’il ne s’agit pas d’une bagarre s’étant déroulée sur les lieux de travail ou même dans le cadre d’une activité sociale ou professionnelle.

Du côté de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, la porte-parole, Claudie Fortin, a déclaré après vérifications que le cadre concerné est en congé de maladie depuis le 11 décembre en précisant qu’aucune altercation n’est survenue dans les établissements gérés par l’organisme. 

Du côté de la Sécurité publique de Saguenay, il n’a pas été possible de savoir si des accusations ont été déposées.