Le pêcheur arrêté pourrait être accusé de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool et refus de fournir un échantillon d’haleine.
Le pêcheur arrêté pourrait être accusé de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool et refus de fournir un échantillon d’haleine.

Un pêcheur ivre pris au filet 

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Un homme ivre parti à la pêche n’a pu remonter que des problèmes à la surface, dans la Vallée-de-la-Gatineau.

La Sûreté du Québec a précisé mercredi qu’elle avait arrêté le pêcheur après avoir reçu une plainte d’un résident de Kazabazua.

Ce dernier a appelé la police le 15 mai, vers 19h, pour leur dire qu’un inconnu pêchait sur son quai privé.

«Lorsque les policiers sont arrivés sur place, mentionne Marc Tessier, de la SQ, ils ont constaté qu’un homme pêchait alors qu’il est arrivé avec un véhicule hors route. Après certaines vérifications, les policiers ont procédé à l’arrestation de l’homme de 55 ans, de Bristol, pour conduite avec les capacités affaiblies.»

Que ce soit un véhicule hors route ou une voiture ordinaire, il est interdit de conduire avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue.

Non seulement l’individu conduisait sous l’effet de l’alcool, mais il le faisait malgré une interdiction liée à une révocation de son permis en raison d’un autre dossier de conduite avec les capacités affaiblies.

Le pêcheur n’aurait pas eu le temps de capturer de poisson. Il a reçu une contravention de 2250$ et une ordonnance à se présenter au palais de justice de Maniwaki à une date ultérieure.

Il pourrait être accusé de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool et refus de fournir un échantillon d’haleine.