Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Un parapentiste dans la vingtaine a perdu la vie, jeudi, à Saint-Paul-d’Abbotsford. Un problème de voile au décollage a provoqué sa chute, qui s’est malheureusement terminée sur un amas de roches.
Un parapentiste dans la vingtaine a perdu la vie, jeudi, à Saint-Paul-d’Abbotsford. Un problème de voile au décollage a provoqué sa chute, qui s’est malheureusement terminée sur un amas de roches.

Un jeune parapentiste perd la vie au mont Yamaska

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Un parapentiste dans la vingtaine a perdu la vie, le jeudi 10 juin vers midi, au parc de vol libre de Saint-Paul-d’Abbotsford. Un problème de voile au décollage a provoqué sa chute, qui s’est malheureusement terminée sur un amas de roches.

« Il y a eu un accident en vol pour un jeune pilote très impliqué, un brillant élève, depuis 2020 », confirme Kate Guillemette, coordonnatrice des activités à l’école de parapente et de deltaplane Distance Vol Libre.

L’incident est survenu lors du décollage à partir du versant nord du mont Yamaska. « Une fermeture d’aile a causé un retour vers la pente et c’est l’endroit précis où sa chute est survenue et qui aura causé l’accident fatal, indique-t-elle, affirmant que les conditions météorologiques étaient pourtant favorables au moment de l’envol. Ça peut arriver lors du décollage, poursuit la coordonnatrice. On peut se retrouver avec un vent qui arrive dans une direction en biais, ce qui peut causer la fermeture de la voile.»

Le champion de vol libre, Philippe Michaud, ajoute que le jeune homme était le premier à prendre son envol cette journée-là et que les conditions météorologiques sont « plus musclées qu'à l'habitude » cet été en raison du temps sec. « On est vraiment dans le deuil aujourd'hui », a-t-il déclaré. 

L’incident est survenu lors du décollage à partir du site au nord du mont Yamaska.

Si sa chute s’était plutôt terminée dans un arbre, « ça aurait pu tout sauver, mais malheureusement c’était contre un rocher », poursuit la jeune femme avec beaucoup d’émotion. Il aurait subi une commotion sévère, qui a entraîné son décès.

Le jeune pilote, dont l’identité n’a pas encore été dévoilée, avait suivi toutes ses formations et réussi tous ses examens de qualification Parapente « avec brio ».

« C’était un élève prometteur », a laissé tomber non sans tristesse la porte-parole de l’école de vol libre.

« [...] Les instructeurs ainsi que toute notre équipe sont évidemment sidérés par cet accablant événement. Nous sommes de tout cœur avec sa conjointe et sa famille, à qui nous transmettons nos condoléances les plus sincères », a indiqué la coordonnatrice des activités par courriel.

Ce genre d'accident fatal est un fait rare dans la communauté de vol libre, insiste pour sa part Philippe Michaud.