Vendredi, dans le hall des bureaux de Loto-Québec du centre commercial Fleur de lys, Jérémie Gagnon (au centre) a reçu officiellement son prix.

Un homme de 23 ans gagne 33 M$ au Lotto 6/49

Il a 23 ans, la vie devant lui. Jusqu’à tout récemment, il travaillait en tant que concierge avec son père dans une école. Un boulot de soir et de nuit. Le ménage terminé, il saluait le paternel et rentrait à la chambre qu’il loue jouer en ligne avec un ami parisien. Une routine tranquille, dans le Bas-Saint-Laurent. Sauf que…

Vendredi, dans le hall des bureaux de Loto-Québec du centre commercial Fleur de lys, Jérémie Gagnon semblait déboussolé. Le jeune homme employait plutôt le terme «mélangé».

Modestement habillé — t-shirt noir, jean et espadrilles —, il s’est prêté au jeu médiatique dont les règles avaient été fixées par la société d’État spécialisée dans la vente de rêves distribués par les «valideuses». Jérémie a répondu aux questions d’usage, a pris la pose avec un faux chèque. 

Il a même accepté de reprendre deux fois la scène des confettis qui lui tombent sur la tête; la première fois, les photos n’étaient pas bonnes, semble-t-il.

Mais tout ça, c’était du cinéma pour nourrir l’intérêt du public et vendre des billets de loterie.

Jérémie Gagnon ne le réalise pas encore. Sauf que l’argent est déjà dans son compte… à la caisse populaire. Un dépôt de 33 600 463 $ y a été fait.

Jérémie ne le réalise pas encore, mais sa vie va changer. 

En retrait, le paternel observait la scène un sourire collé au visage. Robert vient de perdre son partenaire de travail. Fiston a déjà appelé le patron pour annoncer qu’il laissera la vadrouille dans l’armoire. Pour toujours. 

«Il va être capable de faire le reste de sa vie comme il l’entend», se réjouit-il. «J’espère du bonheur pour lui.»

«C’est inquiétant un petit peu»

Papa, qui n’a jamais acheté de billet de loterie, a cependant compris que tout ne sera pas rose. «C’est sûr que c’est inquiétant un petit peu. […] Le monde autour va changer. Jérémie ne changera pas. C’est un gars qui est assez posé et réfléchi.»

Le téléphone n’a pas encore commencé à sonner. La notoriété médiatique pourrait cependant changer la donne. Jérémie n’y a pas encore pensé. «Le montant, il ne le réalise pas encore. C’est gros ce qu’il vient de gagner.»

Robert a essayé de lui faire comprendre l’ampleur. Il lui a montré des gagnants de 1 million $. Puis lui a fait remarquer que, lui, il en avait 33 comme ça. Sauf que, pour l’instant, Jérémie est «mélangé».

Après sa participation à l’activité promotionnelle de Loto-Québec, Jérémie Gagnon s’en allait chercher une voiture neuve, le modèle dont il rêvait.

Il n’a toutefois pas d’autres projets définis. Pour l’heure, il retournera dans sa chambre en location. «C’est irréel. Je n’ai pas encore eu le temps de réfléchir à tout ça. […] Je veux prendre le temps d’y penser.» Peut-être achètera-t-il une petite maison à la campagne. Sans doute fera-t-il des voyages, dont le premier à Paris chez son ami de jeu en ligne.

Les confettis au plancher, les caméras éteintes, Jérémie et son père sont repartis vers le Bas-Saint-Laurent. Maintenant, les gens du coin savent que c’est lui le gagnant, qu’il a 33 millions $ dans son compte.