Un couple de Saint-Alexis-des-Monts a sauvé deux kayakistes qui partaient à la dérive sur la rivière Saint-Maurice
Un couple de Saint-Alexis-des-Monts a sauvé deux kayakistes qui partaient à la dérive sur la rivière Saint-Maurice

Un couple sauve deux kayakistes à Shawinigan

SHAWINIGAN — Un couple de Saint-Alexis-des-Monts qui naviguait sur la rivière Saint-Maurice, à Shawinigan, a posé une bonne action, lundi après-midi, en sauvant deux kayakistes qui partaient à la dérive.

C’est aux alentours de 14 h 45 que l’incident s’est produit. Un père et sa jeune fille, qui avaient loué des embarcations au parc des Chutes, se sont rendus pour la deuxième fois dans ce secteur de la rivière. Toutefois, comme le courant se voulait plus intense lundi que lors de leur première expérience, ils ont eu de la difficulté à maintenir le contrôle de leur kayak. En peu de temps, la demoiselle d’environ 10 ans a chaviré, puis s’est mise à appeler au secours une fois dans l’eau.

De nombreux curieux ont assisté à la scène, lundi après-midi, près de la Cité de l’énergie.

C’est ainsi que Danny Lefebvre et Annie Lambert, qui profitaient d’une promenade en bateau dans le cadre de leur séjour de camping au parc de l’Île-Melville, ont su que ces kayakistes avaient besoin de leur aide. L’homme a donc immédiatement mis le cap sur l’endroit où le père et sa fille se trouvaient afin de procéder au sauvetage.

«On a aussitôt fait monter la petite fille dans notre bateau, puis on a attaché l’embarcation de son père à la nôtre. Cependant, à cause du courant, celui-ci a chaviré à son tour. C’est pourquoi nous l’avons fait monter lui aussi et avons ramené tout le monde sur la terre ferme», a raconté M. Lefebvre.

Les deux rescapés ont été pris en charge par des ambulanciers par mesure préventive.

Des citoyens qui avaient constaté la détresse des deux kayakistes avaient d’ailleurs contacté les urgences afin de leur porter secours. À leur arrivée, les autorités ont donc été heureuses de constater que la situation était sous contrôle et que les individus en danger étaient revenus sains et saufs.

«Tout le monde était content que nous ayons été là pour les secourir avant l’arrivée des premiers répondants. De notre côté, c’est mission accomplie, on a fait notre sauvetage de la journée», lance l’homme à la blague. «C’est une chance que nous ayons décidé de faire un dernier petit tour près du pont, puisqu’on avait prévu ramener le bateau au quai quelques minutes plus tard. Le timing était excellent», a-t-il ajouté.

Pour une rare fois à ce temps-ci de l’année, ce barrage hydroélectrique avait été actionné ce lundi.

Si personne n’avait été là pour les sauver, ces sportifs auraient couru un grand danger, puisqu’ils se dirigeaient tout droit vers le barrage hydroélectrique situé face au parc des Chutes, qui fonctionnait à plein régime lundi.

Il est à noter qu’une fois sur les lieux, les urgences ont dû guider un autre kayak qui partait à la dérive vers le bord de l’eau.

Ce sauvetage nautique tombait d’ailleurs à point, puisque c’est dimanche que commençait la 27e Semaine nationale de la prévention de la noyade. La Société de sauvetage du Québec en profitera donc au cours des prochains jours pour rappeler l’importance d’adopter des comportements sécuritaires en milieu aquatique.