Le président et fondateur d’Optel, Louis Roy, ne cache pas que l’obtention de ce contrat est un soulagement.

Un contrat de 65 millions$ pour Optel

Le groupe Optel remporte un contrat de 65 millions $ avec l’une des plus grosses entreprises agrochimiques au monde. Ce contrat relance la croissance d’Optel qui stagnait ces dernières années dans le domaine pharmaceutique.

La première phase de ce contrat aura lieu cet automne. Optel recevra un premier six millions $ pour le déploiement de sa plateforme de traçabilité afin de donner une visibilité complète en temps réel sur la distribution des produits jusqu’aux agriculteurs.

«On a développé un concept pour suivre un produit jusqu’aux utilisateurs. En numérisant la chaîne d’approvisionnement, on va suivre le produit de la chaîne de distribution jusqu’au fermier et régler plusieurs problèmes», explique le président et fondateur d’Optel, Louis Roy. 

Parmi les problèmes de cette entreprise, dont le nom n’a pas été révélé pour des raisons de clauses de confidentialité, on retrouve la contrefaçon, une mauvaise utilisation des produits par les agriculteurs, et un retour d’informations tardives. «Ces problèmes peuvent avoir des conséquences sur l’environnement et sur la santé. En connectant directement les utilisateurs, on crée une transparence dans la chaîne d’approvisionnement», souligne M. Roy. «Et pour l’entreprise, ça va améliorer sa gestion d’inventaire, ils vont savoir combien ils ont de produits dans la chaîne de distribution et ça va améliorer leur performance», poursuit-il.

Choix payant

Ce contrat arrive au meilleur moment pour Optel alors que sa croissance avait diminué dans le domaine pharmaceutique à cause des lois qui étaient atteintes. «C’est vraiment un soulagement pour moi et pour Optel. On n’a jamais eu beaucoup d’argent ces dernières années dans le secteur pharmaceutique, on a tout réinvesti pour faire des acquisitions et développer notre portefeuille technologique. Enfin les marchés lèvent, c’est positif pour la compagnie», confie Louis Roy. 

Le choix d’Optel de se lancer dans la numérisation des chaînes d’approvisionnement dans d’autres marchés non réglementés est donc payant pour l’entreprise de Québec. Les grandes entreprises dans différents domaines s’intéressent de très près à la technologie d’Optel. «On est reconnu par des entreprises majeures. Ce contrat international, sur quatre continents, de 65 millions démontre que nous avons misé juste dans nos investissements pour la diversification technologique et de marché. Notre vision de bâtir des chaînes d’approvisionnement intelligentes, en connectant numériquement les différents distributeurs et utilisateurs d’un produit, est la base de la prochaine révolution industrielle», s’enthousiasme Louis Roy.

Optel travaille actuellement sur une diversification dans l’alimentation et les boissons. L’entreprise est sur le point de signer un contrat sur la traçabilité des matières premières dans le domaine alimentaire ainsi qu’un contrat sur la traçabilité des produits alimentaires jusqu’aux consommateurs «La traçabilité des matières premières et des produits jusqu’aux consommateurs possède un grand potentiel pour les entreprises. Elle crée une chaîne d’approvisionnement intelligente, durable, sécuritaire et permet la diminution des pertes», relate M. Roy.

L’entreprise a également investi dans la traçabilité des ressources naturelles et de belles opportunités sont en train  de se concrétiser selon le PDG d’Optel.