Un conducteur possiblement ivre termine sa route dans le viaduc à Chicoutimi

Un conducteur possiblement sous l'effet de l'alcool a heurté un feu de circulation avant de terminer sa route dans la structure d'un viaduc, peu avant minuit, vendredi soir, à Chicoutimi. L'accident est survenu à la sortie du boulevard Talbot de l'autoroute 70. L'individu peut se compter chanceux puisqu'il s'en est sorti indemne.

En rentrant du travail, le journaliste du Progrès est arrivé sur les lieux de l'accident par hasard.

Les feux de circulation clignotaient et un véhicule de patrouille était sur place.

Selon les informations recueillies, le conducteur fautif venait tout juste de quitter vers le poste de police de Saguenay afin de passer le test de l'ivressomètre, en raison de soupçons d'intoxication par l'alcool, à bord d'un autre véhicule de patrouille. Une remorque était également en direction.

Le conducteur de la camionnette noire aurait d'abord percuté le feu de circulation, à sa sortie de l'autoroute, avant de frapper la structure du viaduc. 

Il a aussi arraché un panneau d'indications routières sur son passage, selon les constatations faites sur place.

Joint par Le Progrès, le lieutenant du Service de police de Saguenay Carl Riverin a confirmé l'hypothèse des facultés affaiblies. «À première vue, ça semble en effet une histoire d'alcool au volant. Le conducteur, qui arrivait de Jonquière, aurait pris le virage trop rapidement ou trop largement, dans la sortie», a-t-il avancé.

«Il n'y a pas de blessé et un seul véhicule impliqué», a-t-il ajouté.

En raison de l'heure tardive, Le Progrès n'a pu connaître le résultat du test de l'ivressomètre.

Si l'appareil de détection confirme les soupçons des policiers, le chauffard devrait faire face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies. Le taux d'alcoolémie maximal légal est de 80 milligrammes d'alcool par 100 millilitres de sang, soit 0,08.