Le feu a éclaté peu avant 4h45 dans cette résidence de la route Poirier, à Saint-Siméon.

Trois morts dans un incendie majeur en Gaspésie [PHOTOS]

RIMOUSKI – Un incendie qui s'est déclaré tôt samedi matin a fait trois morts et un blessé à Saint-Siméon-de-Bonaventure en Gaspésie.

Les services d'urgence ont été appelés vers 4h45 samedi pour l'incendie d'une résidence privée située sur la route Poirier à Saint-Siméon. À l'arrivée des pompiers, une femme, qui serait âgée d'une vingtaine d'années, avait réussi à sortir par elle-même du brasier. C'est elle qui aurait indiqué aux premiers répondants que trois autres personnes étaient prisonnières des flammes. La femme a été transportée en ambulance à l'hôpital. Selon Hélène Nepton de la Sûreté du Québec (SQ), sa vie n'est pas en danger.

Les trois autres personnes qui étaient dans la même maison ont eu moins de chance. Après avoir combattu le brasier pendant quelques heures, ce n'est que vers 9h que les pompiers ont pu entrer dans les décombres et qu'ils ont fait la macabre découverte. Selon nos sources, il s'agirait d'un adolescent et d'une adolescente ainsi que d'une femme. Il est trop tôt, pour le moment, de confirmer les liens qui unissent les victimes. «Aucune identité ne pourra être confirmée aujourd'hui», fait savoir samedi la sergente Nepton.

Le service des enquêtes sur les crimes majeurs a été chargé de l'enquête afin de déterminer l'identité des victimes ainsi que les causes et les circonstances de ces décès. Bien qu'aucune hypothèse ne puisse être écartée, l'incendie aurait été causé, selon toutes vraisemblances, par un poêle à bois.

Même si l'identité des victimes ne peut être confirmée pour le moment, la triste nouvelle a vite fait le tour de la communauté de Saint-Siméon-de-Bonaventure, qui compte 1 150 habitants. Sur les réseaux sociaux, il est déjà facile de tomber sur des témoignages des proches des victimes. «Aujourd'hui, on a perdu un ami, un «chumy» pour les gars et une bonne personne, écrit un adolescent sur sa page Facebook. Je crois que c'est à ce moment qu'on réalise que perdre un ami qu'on a vu vieillir et avec qui on a fait des niaiseries, que la vie peut changer à tout moment. Prenez la peine de lire ce message parce qu'aujourd'hui, beaucoup d'entre nous, mes amis Facebook, avons perdu un ami avec qui on a ri, avec qui on s'est engueulés. Mais aujourd'hui, tout est parti. Soyez sympas avec votre meilleur ami. Pour moi, c'était mon frère. Prenez le temps de dire que vous tenez à votre meilleur ami car moi, j'ai pas pu lui dire que je tenais à lui. Je t'aime, «chumy».