Le chef de la Police de Toronto, Mark Saunders

Toujours pas d’arrestation pour l'enlèvement d'un adolescent à Toronto

TORONTO — La police de Toronto n’a toujours pas procédé à des arrestations relativement à l’enlèvement d’un garçon de 14 ans, cette semaine, qui a donné lieu à une alerte Amber.

Le chef Mark Saunders a indiqué vendredi que l’adolescent avait été retrouvé sain et sauf, mais « ébranlé », à Brampton, en Ontario, tard jeudi soir, plus de 36 heures après avoir été enlevé en pleine rue près de chez lui, dans le nord-ouest de Toronto.

Lors d’une conférence de presse à Toronto, vendredi matin, le chef Saunders n’a fourni aucun détail sur la façon dont l’adolescent avait été finalement retrouvé. Mais il a repris la thèse selon laquelle le garçon aurait probablement été pris en otage pour un présumé vol de drogue de plusieurs millions de dollars commis par son demi-frère. Les enquêteurs avaient indiqué qu’à l’été de 2019, le demi-frère aurait volé près de 100 kilos de cocaïne, d’une valeur de près de 4 millions $. Les policiers ont pris soin de préciser que l’adolescent qui a été enlevé cette semaine n’était pas impliqué dans les activités de son demi-frère.

À LIRE AUSSI: Enlevé à cause de la dette de drogue de son demi-frère: l'adolescent retrouvé

L’alerte Amber avait été déclenchée au début de la nuit de jeudi, ce qui a mobilisé plusieurs corps policiers. La police avait auparavant indiqué que les autorités étaient en contact avec les prétendus ravisseurs, mais le chef Saunders a démenti cette information vendredi. Il a aussi précisé que le demi-frère, qui ne réside plus dans la région de Toronto — et qui aurait même pu quitter l’Ontario —, a offert « peu de collaboration » dans ce dossier.

Le chef Saunders a précisé vendredi qu’après avoir été retrouvé jeudi soir, le garçon a d’abord été transporté à l’hôpital pour un bilan de santé, mais qu’il a depuis retrouvé sa famille.

« Ce sera probablement le garçon le plus surveillé de Toronto pour l’instant, alors il faudrait être vraiment stupide pour s’en prendre à lui ou à sa famille. »

Le garçon avait été vu pour la dernière fois à 8 h 30 mercredi matin près de chez lui ; des témoins l’avaient entendu crier à l’aide alors qu’il était contraint de monter dans un Jeep Wrangler.

Le véhicule a été retrouvé incendié mercredi soir à Caledon, au nord-ouest de Toronto. Des passants avaient prévenu la police, mais il a fallu attendre que les parents de la victime signalent sa disparition, peu après 17 h 30 mercredi, pour que l’on évoque la possibilité d’un enlèvement.

L’école secondaire que fréquente le garçon n’avait pas prévenu la famille de son absence parce que ses enseignants n’avaient pas présenté leur feuille de présence avant 11 h, comme le veut la règle, a indiqué le conseil scolaire de Toronto. Quatre membres du personnel de l’école secondaire Newtonbrook ont depuis été assignés à domicile en attendant le résultat d’une enquête interne, a dit le porte-parole du conseil, Ryan Bird.