Vue aérienne du quartier Mont-Bleu, samedi.

Tornade: visite du grand patron d'Hydro-Québec

Le PDG d’Hydro-Québec, Éric Martel, est venu constater, mardi, les dégâts infligés au réseau électrique de Gatineau par la tornade de vendredi.

M. Martel s’est entretenu avec Le Droit, sur la rue Daniel-Johnson, dans le quartier Mont-Bleu, en fin d’avant-midi.

Arrivé en Outaouais mardi matin, le PDG de la société d’État a confirmé que 100 % du réseau régional serait rétabli avant la nuit de mardi à mercredi. Mais, il y a un « mais »...

« Ce soir (mardi), on va avoir tout le réseau disponible. Ce qui est important de comprendre est que, évidemment, il y aura des maisons qui n’auront (quand même) pas d’électricité. Il faut y aller au cas par cas, maison par maison, avec l’électricien, qui va dire, “oui, vous pouvez brancher le réseau à la maison.” »


Les résidences et édifices à logements qui ne sont pas dans un état suffisant pour recevoir du courant ne pourront pas être immédiatement branchés au réseau d’Hydro-Québec.

La situation est la même dans la Vallée-de-la-Gatineau, le Pontiac, et la Petite-Nation. 

« Nous avons déployé des gens de partout au Québec pour rétablir la situation. Il y a des régions (de l’Outaouais) où c’était plus simple, où il ne fallait que rebrancher. »

Éric Martel s’est dit impressionné par l’ampleur des dégâts, qu’il a d’abord vus à la télévision, comme de nombreux Canadiens.

Le PDG s’est gardé de comparer la situation à celle qui a prévalu lors de la Crise du verglas, en 1998.

« Je n’étais pas là, dit-il. C’est difficile à comparer, mais c’est clair que c’est majeur. C’est extrêmement impressionnant de voir la situation, mais c’est aussi impressionnant de voir comment les équipes ont travaillé ensemble, et comment tout cela a été pris en main. »

Des travailleurs de Québec, des Laurentides, et de la Rive-Sud de Montréal ont été appelés en renfort, dans la nuit de vendredi à samedi.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin, et la conseillère municipale Isabelle Miron ont visité les lieux sinistrés avec la haute direction d’Hydro-Québec.

« C’est là qu’on parle de partenariat, a dit le maire. Les cols bleus, les cols blancs, les services d’urgence se parlent en temps réel. »

Le maire a souligné « l’excellente nouvelle » de voir le réseau électrique complètement rétabli.

« Mais, il y a quand même des sinistrés qui n’auront pas d’électricité avant une bonne période. »

Le secteur du boulevard Riel, moins affecté, pourrait voir le courant complètement rétabli, un peu plus facilement qu’ailleurs.

Une soixantaine de poteaux électriques ont été soufflés, vendredi soir.

Aucun poste de distribution n’a été touché. « Nous avons été chanceux » à ce sujet, croit le PDG d’Hydro-Québec.