On attendait de 15 à 30 centimètres de neige à New York et jusqu'à 45 centimètres dans la région de Boston, dans le nord-est.

Tempête aux États-Unis: aéroports paralysés

NEW YORK — Aéroports paralysés, des dizaines de milliers de personnes sans électricité, chaos sur les routes: une tempête de neige balayait jeudi la côte est des États-Unis, et les autorités redoutaient des températures en baisse qui pourraient compliquer la situation.

En milieu d’après-midi, New York était plongé dans un brouillard neigeux, et des couches de poudreuse atteignant déjà parfois 20 cm recouvraient les rues de Manhattan inhabituellement calmes.

Alors que les touristes faisaient des batailles de boule de neige à Times Square, beaucoup d’habitants de la première ville des États-Unis avaient décidé de travailler de chez eux.

De rares passants bravaient le froid et le vent — les bourrasques atteignaient parfois 80 km/h — pour traverser à pied le fameux pont de Brooklyn, tandis que les taxis roulaient au pas et que les automobilistes s’efforçaient de déneiger leurs voitures.

Le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, a prévenu que le «gros de la tempête» devrait être passé «vers 16h-17h», soit quelques heures plus tard qu’initialement prévu, renforçant les craintes de verglas d’autant que des températures avoisinant les -13 °C étaient attendues en soirée.

Le blizzard était évident jeudi à Brooklyn.

Les aéroports new-yorkais J.F. Kennedy et La Guardia «sont de fait fermés», a-t-il souligné en début d’après-midi, même si les terminaux eux-mêmes restaient ouverts pour accueillir les passagers coincés.

Les aéroports de Newark, dans le New Jersey, et celui de Boston ont aussi vu plus des trois quarts de leurs vols annulés.

Le site Flightaware a recensé l’annulation de près de 4000 vols au total, qu’ils soient intra-américains, au départ ou à destination des États-Unis, et plus de 1600 retards.

De la frontière canadienne, où les chutes du Niagara ont en partie gelé, au fleuve Potomac glacé dans la capitale Washington, l’ensemble des transports étaient très perturbés par cette tempête. Sur les routes d’abord, mais aussi dans les chemins de fer, avec de nombreux trains eux aussi retardés ou annulés dans le nord-est par la compagnie nationale Amtrak.

À New York, Boston, Philadelphie et Washington, les écoles ont fermé par précaution.

Électricité coupée

Certaines régions du sud-est habituellement épargnées par la neige étaient également frappées par cette tempête.

Après que les plages de Floride ont reçu cette semaine leurs premiers flocons en plus de 30 ans, trois personnes sont mortes jeudi dans un accident dû au verglas en Caroline du Sud.

Et en Caroline du Nord et en Virginie, plus de 30 000 personnes étaient privées d’électricité dans l’après-midi, selon CNN.

Elles étaient 3000 à New York, selon M. Cuomo, et environ 10 000 à Boston, dans le Massachusetts.

Dans cet État côtier habitué aux hivers rigoureux, la tempête s’est accompagnée de vagues géantes, selon le National Weather Service. Elles ont contribué à inonder certains quartiers de l’est de Boston, selon des images diffusées par les télés locales.

«On n’entend pas souvent les météorologues employer le terme de blizzard» pour la région, a souligné le gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker. «Je vous garantis que ça va être assez dur presque partout dans le Massachusetts.»

De nombreuses autorités locales ont mobilisé des moyens supplémentaires en déclenchant l’état d’urgence.

«Cette tempête pourrait provoquer des vents forts et nuisibles qui pourraient renverser les arbres et/ou provoquer des coupures d’électricité», en faisant tomber les pylônes électriques, avait averti le National Weather Service.

Plan d’urgence pour les SDF

Dénommée «bombe météo» en raison de la chute particulièrement rapide de la pression, cette tempête devrait attirer une nouvelle vague de froid dans les prochains jours, une masse d’air glaciale venue du nord étant en effet attirée sur la région.

Après un maigre répit mercredi, le mercure a recommencé à chuter. Après -5 °C en journée jeudi, la température devait notamment avoisiner les -13 °C dans la nuit de jeudi à vendredi à New York et rester glaciale jusqu’au week-end dans tout le nord-est.

«Ca veut dire que la neige tombée pendant la tempête va geler rapidement», a mis en garde Charlie Baker.

À Washington, la semaine du Sénat a été écourtée dès mercredi afin de permettre aux élus de rentrer chez eux avant la tempête. Les plans d’urgence pour l’accueil des sans-abris sont en place depuis fin décembre, la mairie ayant ouvert un système de transport gratuit vers les refuges.

Les températures ne devraient commencer à remonter qu’en début de semaine prochaine.