Denis Shapovalov a accédé à sa première finale en carrière sur le circuit de l’ATP, samedi

Shapovalov disputera sa première finale en carrière, à Stockholm

STOCKHOLM — Le Canadien Denis Shapovalov a accédé à sa première finale en carrière sur le circuit de l’ATP, samedi.

Le tennisman âgé de 20 ans, qui est originaire de Richmond Hill, en Ontario, a défait le Japonais Yuichi Sugita 7-5, 6-2 en demi-finales de l’Omnium de Stockholm.

Shapovalov a grimpé au classement mondial à la suite d’une impressionnante saison recrue en 2017, au cours de laquelle il a atteint le carré d’as à la Coupe Rogers de Montréal et le quatrième tour aux Internationaux des États-Unis un mois plus tard. Il a cependant éprouvé de la difficulté à maintenir un tel niveau d’excellence par la suite.

«J’ai vécu toute une ascension au classement à cause de quelques bons résultats, mais pour être franc, mon jeu n’était pas à point - j’étais flamboyant, je jouais du gros tennis, mais mon jeu était erratique, a-t-il convenu après avoir triomphé samedi. J’ai donc travaillé très fort depuis quelques années afin de peaufiner certains aspects de mon jeu, afin qu’il soit plus complet, et j’ai l’impression qu’il y a encore de la place à amélioration.

«Je suis content d’avoir autant de succès en fin de saison, mais j’espère que je pourrai garder le cap au cours des prochaines saisons afin d’éventuellement être un prétendant à un titre du Grand Chelem», a-t-il ajouté.

Shapovalov croisera le fer avec le Serbe Filip Krajinovic dimanche, avec à l’enjeu le titre de ce tournoi de la série ATP 250.

Aucun représentant de l’unifolié n’a triomphé sur le circuit de l’ATP depuis l’Ontarien Milos Raonic à Brisbane en janvier 2016.

Shapovalov, la quatrième tête de série à Stockholm et 34e raquette mondiale, a dominé son adversaire en décochant 10 as - Sugita n’en a pas réussi le moindre - et en remportant 90 pour cent de ses points avec sa première balle de service.

Shapovalov a converti quatre de ses cinq balles de bris et il a empêché Sugita d’en faire autant trois fois en quatre occasions, portant du même coup sa fiche contre lui en carrière à 2-0. Il avait aussi défait le tennisman âgé de 31 ans lors d’un tournoi en salle en Suisse en 2017.

L’Ontarien avait jusqu’ici une fiche de 0-7 en demi-finales d’un tournoi de l’ATP.

«J’ai pris part à de nombreuses demi-finales, mais je suis très heureux de pouvoir enfin participer à ma première finale, a-t-il confié. J’ai été malchanceux, j’ai disputé des matchs très corsés en demi-finales, mais en même temps, se faufiler dans le carré d’as est toujours un bon signe. Je savais que tôt ou tard, les victoires allaient s’enchaîner, donc j’ai été très patient.»

Pour sa part, Krajinovic a évincé la cinquième tête de série Pablo Carreno Busta 4-6, 6-3, 6-3 en demi-finales plus tôt samedi.

Krajinovic, qui est classé 60e au monde, n’a jamais croisé le fer avec Shapovalov.

«Je ne le connais pas. Je l’ai cependant vu jouer à quelques tournois, a noté Shapovalov. Il dispose d’un puissant service et il est très mobile, tout comme moi. Donc ouais, je crois que ce sera un match spectaculaire.

«Je suis simplement heureux de pouvoir participer à ma première finale, et le reste n’est que la cerise sur le sundae. J’aimerais bien sûr gagner le match et obtenir mon premier titre, mais sinon, ce n’est pas grave parce que j’ai franchi une autre étape importante et que je suis très satisfait de la qualité de mon jeu.»

Le joueur âgé de 27 ans n’a jamais triomphé sur le circuit de l’ATP, mais il a déjà pris part à deux matchs de championnat, dont un plus tôt cette année sur la terre battue à Budapest, en Hongrie.