La rue du Fer-à-Cheval est inondée, dans le secteur Masson-Angers.

Seuil d'inondation majeure atteint à plusieurs endroits en Outaouais

Le seuil d’inondation majeure a été atteint à plusieurs endroits en Outaouais mercredi.

Sur le territoire gatinois, en plus du niveau d’eau à la hauteur du Quai des artistes, dans le quartier Pointe-Gatineau, ce seuil a également été franchi aux abords du traversier, dans le secteur Masson-Angers, ainsi qu’à la marina de Hull et dans le secteur Aylmer. À titre d’exemple, dans ce dernier cas, le niveau de l’eau atteignait 60,03 mètres mercredi à 18h, alors que le seuil d’inondation majeure est fixé à 59,98 m.

À LIRE AUSSI :

>> Justin Trudeau: ça arrivera «de plus en plus souvent»

>> Les militaires resteront «aussi longtemps» que nécessaire

>> Le maire de Gatineau autorise des dépenses d’urgence pour 1 million$

>> Un deuxième centre pour sinistrés à Gatineau

>> La Ville d'Ottawa déclare l’état d’urgence climatique


Pour l’instant, seul le secteur de la rue Cartier, près du pont Alonzo-Wright, demeure légèrement sous le seuil d’inondation majeure. Cette zone bordant la rivière Gatineau est seulement « sous surveillance ». 

Selon les plus récentes mises à jour de la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais, les niveaux d’eau continueront de hausser « en raison du ruissellement accru provenant des précipitations reçues et de la fonte des neiges au centre du bassin versant. »

L’organisme ajoute prévoir « des niveaux de pointe semblables aux niveaux observés lors de la crue de mai 2017 à tous les endroits, mais qui dépendront des températures et des précipitations à venir au cours des prochains jours ».

Jusqu’à 15 mm de pluie sont prévus vendredi dans la région, selon les plus récentes prévisions météorologiques, n’aidant en rien la situation. 

Dans le cas du lac Coulonge ou encore du lac Deschênes, par exemple, on prévoit que le niveau d’eau maximum sera atteint samedi ou dimanche et qu’il surpassera de 8 à 11 cm les pointes enregistrées en 2017.

Déplacements compliqués

La Ville de Gatineau indique aux citoyens que la circulation se complique dans les zones riveraines en raison de la crue printanière.

L’eau s’accumule à plusieurs endroits et force la fermeture de routes, comme ce fût le cas mardi soir avec les bretelles d’accès et de sortie de l’autoroute 50 en direction est à partir de la rue Saint-Louis.

Plusieurs voies publiques sont fermées à la circulation dans le quartier Pointe-Gatineau. C’est le même scénario pour certains tronçons de la rue Riviera et du boulevard Hurtubise, plus à l’est du secteur Gatineau.

À Saint-André-Avellin, la route 321 est fermée à la hauteur de la rue Ste-Julie Est. À Ripon, la circulation se fait en alternance sur la route 317, entre le chemin Neveu et la rue Principale.

Les artères fermées à la circulation sont nombreuses dans le quartier Pointe-Gatineau.

Fermeture de toutes les bretelles À Saint-louis

Les inondations causent des entraves sur de nombreux tronçons routiers sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec (MTQ), par exemple la fermeture complète des quatre bretelles de sortie et d’accès de l’autoroute 50 pour la rue Saint-Louis. 

On a également décidé tard mercredi soir que la rue Saint-Louis serait dorénavant fermée entre la bretelle d’accès ouest et la rue Moreau, sans compter que seule la circulation locale sera désormais permise sur le tronçon compris entre le boulevard de La Gappe et la rue Picardie. 

La Ville de Gatineau indique de son côté que la circulation se complique dans les zones riveraines en raison de la crue printanière, de nouvelles rues des districts de Pointe-Gatineau, du Lac-Beauchamp et de Masson-Angers ayant dû être fermées à la circulation en raison de l’accumulation d’eau. 

Au total, 476 personnes (223 ménages) sont inscrites au registre des sinistrés de la Ville de Gatineau, dont 77 enfants. De ce nombre, 84 personnes sont prises en charge par la Croix-Rouge et hébergées dans un hôtel de la région.

Sinistrés

Au total, 306 personnes (139 ménages) sont inscrites au registre des sinistrés de la Ville de Gatineau, dont 51 enfants.

De ce nombre, 84 personnes sont prises en charge par la Croix-Rouge et hébergées dans un hôtel de la région, annonçait mercredi matin la Ville de Gatineau.

Urgence Québec rapportait de son côté, mardi soir, que 118 résidences sont inondées en Outaouais, dont 86 à Gatineau, 23 à Mayo, 19 à Boileau et 18 à Saint-André-Avellin.