Scheer dénonce l’inaction des libéraux [VIDÉO]

Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a profité de l’ouverture officielle de la 99e édition de l’Expo agricole de Chicoutimi pour dénoncer l’inaction du gouvernement libéral dans les compensations aux producteurs laitiers canadiens après la signature de l’entente de libre-échange avec l’Union européenne.

Se présentant comme un représentant du monde rural canadien, celui qui aspire à devenir premier ministre en octobre s’est arrêté à Chicoutimi dans le cadre d’une tournée québécoise. La veille, il assistait au même type d’événement en Mauricie.Ce sont les représentants des agriculteurs du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui ont mis la table au leader conservateur, lors de la cérémonie d’ouverture. 

Dans un premier temps, le conseiller municipal Michel Potvin, représentant de Saguenay, a dit souhaiter la survie de la gestion de l’offre et la fin d’une succession de régimes politiques à Ottawa qui «amputent petit à petit la gestion de l’offre» dans le cadre de négociations commerciales.

Le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) régionale, Mario Théberge, a quant à lui exigé le versement des sommes promises aux producteurs laitiers, lesquelles représentent pas moins de 3,9 G$. «Les régions agricoles sont inquiètes et vivent dans l’incertitude. J’ai vu le premier ministre du Canada abandonner les agriculteurs dans le cadre des négociations internationales», a martelé le chef conservateur.

Andrew Scheer a enchaîné en assurant les agriculteurs qu’avec l’élection d’un gouvernement conservateur, il s’engageait à défendre le programme de compensations de 3,9 G$ qui avait été promis par son prédécessuer Stephen Harper, avec une enveloppe pour les producteurs laitiers.

Andrew Scheer a profité de l’ouverture officielle de la 99e édition de l’Expo agricole de Chicoutimi pour courtiser l’électorat régional.

Pendant son allocution, le député fédéral de Régina–Qu’Appelle en Saskatchewan a raconté avoir constaté pendant ses nombreuses tournées à quel point les familles des agriculteurs canadiens devaient vivre dans l’insécurité de saison en saison, sans jamais savoir ce que le gouvernement canadien entend faire pour les aider. Il assure qu’un gouvernement conservateur adopterait une attitude différente qui permettrait aux agriculteurs canadiens «d’avoir plus de prévisibilité».

«Dans un pays comme le Canada, ce sont des situations qui ne sont pas acceptables», a répété Andrew Scheer, qui a remporté la course à la direction du parti conservateur en partie pour sa position sur la gestion de l’offre.

Andrew Scheer a l’intention de s’attaquer à un autre problème important qui persiste dans le monde de l’agriculture: la relève. «C’est plus facile pour un agriculteur de vendre son entreprise à une personne de l’extérieur que de la transférer à des membres de sa famille», a soutenu le politicien, en précisant que cette situation devait changer.

«Nous avons fait une tournée et nous avons consulté les gens partout. Nous allons présenter notre programme électoral et les idées que nous allons proposer dans notre programme ce que nous avons entendu.»

Andrew Scheer assure que le Parti conservateur du Canada ne fait pas de la figuration. L’élection de Richard Martel dans Chicoutimi-Le Fjord a visiblement donné du tonus aux troupes conservatrices. Le chef est persuadé qu’il est possible pour sa formation de faire élire des députés partout au Québec et «a hâte» de se lancer dans la bataille politique de l’automne. 

LES POSITIONS D'ANDREW SCHEER SUR...

CF-18

Le remplacement de la flotte des CF-18 revêt une grande importance pour l’avenir de la 3e Escadre de Bagotville. Le chef Andrew Scheer, dont le parti avait choisi le chasseur F35, a dénoncé la gestion du gouvernement libéral dans ce dossier. Il a rappelé que le gouvernement avait arrêté le processus pour procéder à l’achat d’appareils CF-18 australiens de 40 ans. Un gouvernement conservateur lancera un processus « transparent » d’appel d’offres.

Loge m’entraide

Andrew Scheer et ses candidats régionaux ont accepté d’offrir un don pour aider la naissance de la Coopérative d’habitation La Solidarité à Jonquière, un projet de l’organisme Loge m’entraide, qui milite pour que les locataires dans le besoin soient logés dignement. « Ils sont passés d’une oreille politique attentive à un geste concret pour aider les mal-logés de Saguenay, ce qui est tout à leur honneur ! », a déclaré sa coordonnatrice, Sonia Côté, par communiqué, après sa rencontre avec le chef conservateur. Mme Côté a formulé différentes demandes, notamment l’investissement de 2 milliards $ par année pour la construction de logements sociaux.

Géants du Web

Les Canadiens devraient savoir avant le prochain scrutin fédéral la position du Parti conservateur du Canada sur l’encadrement des géants du Web comme Facebook et Google. Le chef conservateur a critiqué sévèrement la mise en place par le gouvernement de Justin Trudeau d’un programme d’aide à la presse écrite. Mercredi, Andrew Scheer a expliqué que la réflexion avançait et qu’une position serait connue afin d’éviter que les producteurs de contenu soient exclus des revenus publicitaires. Quant à la survie du programme pour la presse écrite de 600 M $ d’aide sur cinq ans, Andrew Scheer est demeuré prudent sur son avenir.

Caribou forestier

L’épineux dossier du caribou forestier risque de s’inviter dans la prochaine campagne électorale fédérale. L’entourage du chef Andrew Scheer a confirmé au Quotidien qu’une réflexion a été également amorcée pour évaluer les conséquences dans ce dossier. Les impacts d’un éventuel plan de rétablissement pour le Québec et la Colombie-Britannique sont au coeur des discussions des conservateurs, et tout porte à croire qu’une position ferme pourrait être annoncée dans la plateforme électorale.

Un Bleuet comme chef de cabinet

Le nageur longue distance à la retraite Marc-André Leclerc était de passage au Souper dans les rues de la Traversée internationale du Lac-Saint-Jean. Il est aujourd’hui chef de cabinet du chef de l’opposition, Andrew Scheer, et risque de devenir l’un des personnages les plus influents de la Colline parlementaire advenant l’élection d’un gouvernement conservateur au Canada. Dans les coulisses, l’ex-nageur a admis que l’un des seuls regrets qu’il a de l’époque de la Traversée est celui de ne pas avoir tenté l’expérience de l’aller-retour. « Mon premier souvenir de la Traversée est celui d’avoir accompagné mon père qui était dans l’organisation pour le départ. Nous étions dans nos couvertures », a raconté celui qui a entamé une carrière en politique immédiatement après sa dernière compétition, en 2007.

Candidate juive

Andrew Scheer est demeuré prudent quant à la proposition d’une candidate juive, Chani Aryeh-Bain, qui souhaiterait déplacer la journée de l’élection en raison d’une fête religieuse. Il a rétorqué que cette question relevait d’Élections Canada, une agence qu’il juge indépendante du gouvernement dans sa façon de gérer le processus électoral.

Le chef conservateur Andrew Scheer a entamé sa tournée régionale à l’Expo agricole de Chicoutimi. Il était accompagné du député de Chicoutimi–Le Fjord, Richard Martel, du candidat conservateur dans Lac-Saint-Jean, Jocelyn Fradette, et de celui dans Jonquière, Philippe Gagnon.