Le canard était emprisonné dans de la glace, proche de l’eau libre.

Sauvé... par un froid de canard

Les pompiers ont affronté un froid de canard en secourant un garrot à oeil d’or, sur la rivière Rideau, à Ottawa.

Lorsqu’ils ont le temps, et qu’aucune autre situation d’urgence ne les oblige à changer de cap, les pompiers peuvent se rendre sur des scènes pour le moins non urgentes, mais qui, au bout du compte, les rendent fort sympathiques aux yeux du public.

C’est ce qui s’est produit mardi matin.

Un résident d’Ottawa a rapporté qu’un canard était pris dans la glace de la rivière, près du parc Strathcona, dans le quartier Côte-de-Sable.

« De temps en temps, indique Danielle Cardinal, du Service des incendies d’Ottawa (SIO), les pompiers interviennent lorsqu’un animal domestique ou sauvage est en détresse, afin de s’assurer que leurs propriétaires ou admirateurs soient en sécurité. La priorité pour SIO est de prévenir des blessures chez les résidents qui souhaitent porter secours à un animal. Bien que ces incidents ne sont souvent pas mortels, ils peuvent souvent devenir dangereux lorsqu’une personne se met en danger et ne considère pas toutes les conséquences possibles. Le Service des incendies d’Ottawa a les outils et les équipements pour répondre de façon sécuritaire. »

C’est ainsi que les pompiers de la caserne #13 sont intervenus vers 9 h 24, avec des outils appropriés.

Des piquets et du ruban « duct » ont été utilisés pour briser la glace autour du pauvre canard.

Le canard était emprisonné dans de la glace, proche de l’eau libre. Une personne mal équipée aurait pu se retrouver dans une position fâcheuse.

« Une fois la glace brisée, mentionne Mme Cardinal, le canard est retourné dans le cours d’eau. »

Ce genre d’incident entre dans la catégorie des « priorités réduites ». Si une autre situation plus urgente avait nécessité l’intervention des pompiers, ceux-ci auraient rebroussé chemin dans la seconde.

« Nous demandons aussi aux propriétaires d’animaux domestiques de surveiller l’activité de leurs compagnons et les garder en laisse », dit la porte-parole du SIO.

Une internaute, Sonia Mansour Robaey, a publié sur Twitter une courte vidéo montrant l’animal, chanceux dans sa malchance.