Le conseil municipal a déposé, en juin dernier, un projet de règlement visant à ajouter les usages «gîte touristique» et «résidence de tourisme» dans la zone RUR-4, à la demande de l’entreprise Domaine Les Marquis, qui possède deux chalets locatifs sur la rue Sabrina.

Résidence touristique à Stukely-Sud: le registre demandé

Sans surprise, une demande pour tenir un registre réclamant un référendum sur les changements de zonage permettant l’implantation de résidences et de gîtes touristiques à Stukely-Sud a été enregistrée à la mairie de la municipalité. Les citoyens interpellés par la question avaient jusqu’à mercredi pour signifier leur intention.

Ce faisant, le conseil municipal devra se prononcer sur la tenue d’un registre ou abandonner son projet de modifier le règlement de zonage, indique la directrice générale de Stukely-Sud, Louisette Tremblay. Les élus devraient trancher lors de la séance du 12 août prochain. 

Si le conseil va de l’avant avec la tenue du registre, Mme Tremblay disposera d’un délai de 45 jours pour mettre le processus en branle, explique-t-elle.

Rappelons que le conseil municipal a déposé, en juin dernier, un projet de règlement visant à ajouter les usages «gîte touristique» et «résidence de tourisme» dans la zone RUR-4, à la demande de l’entreprise Domaine Les Marquis, qui possède deux chalets locatifs sur la rue Sabrina. La compagnie avait auparavant essuyé plusieurs refus pour régulariser sa situation en raison des nombreuses plaintes formulées par le voisinage.

À LIRE AUSSI: Résidences touristiques dans leur quartier: des Diligents réclament la quiétude

La demande a fait rugir les résidents du secteur, qui s’estiment lésés par le bruit et les inconvénients causés par les locataires, les fins de semaine. Ceux-ci avaient déjà fait parvenir une pétition à la mairie pour lui demander de sévir contre les actionnaires de l’entreprise, qui opéraient dans l’illégalité étant donné que le zonage ne permettait pas cet usage. 

L’assemblée publique de consultation sur le sujet avait d’ailleurs donné lieu à des échanges houleux.

À LIRE AUSSI: Résidences touristiques: échanges houleux à Stukely-Sud