Milos Raonic a été vaincu en deux manches par un joueur non-classé, l'Australien Alex De Minaur.

Raonic surpris à Brisbane

BRISBANE — Couronné au même endroit en 2016, Milos Raonic a été surpris dès le deuxième tour des Internationaux de Brisbane, mercredi en Australie.

Le Canadien s’est incliné 6-4 et 6-4 devant Alex De Minaur, détenteur d’un laissez-passer. L’Australien a pressé Raonic en étant presque parfait en retour de service, en ne commettant qu’une faute directe et en ne perdant son service qu’en une seule occasion. «Ça va prendre un certain temps avant que je réalise ce qui vient de se produire», a admis le 208e joueur mondial.

Quand on a demandé à l’ex-finaliste de Wimbledon junior comment il avait fait pour décontenancer l’un des meilleurs serveurs du tennis, il a répondu qu’il s’est moqué des règles conventionnelles. «Vraiment, je n’ai fait que deviner à chaque fois, je ne vais pas vous mentir. J’ai tenté de changer ma position au retour pour l’embêter un peu. Il n’avait probablement pas ses meilleurs services, ce qui m’a beaucoup aidé. J’en ai profité et j’en suis fier.»

Raonic disputait son premier match depuis octobre dernier, alors qu’il a décidé de prendre un peu de recul pour soigner les différentes blessures qui l’ont ennuyé en 2017, l’empêchant notamment de participer aux Internationaux des États-Unis. Après avoir atteint les quarts de finale à Wimbledon, en juillet, il n’a pris part qu’à trois tournois, à Washington, Montréal et Tokyo. Cette année de misère l’a fait chuter au 24e rang mondial, 21 places de moins qu’à son sommet, atteint en 2016.

«Je suis très déçu», a déclaré l’Ontarien. «J’aurais pu servir un petit peu mieux. J’aurais pu monter au filet un peu plus souvent. Je l’ai laissé dans sa zone de confort. Je n’en ai pas fait suffisamment pour l’en sortir et quand je l’ai fait, ça n’a été que pour quelques échanges à la fois. Je n’ai pas été assez constant. C’est ce qui a causé ma perte.»