Québec accueille 2018 en grand sur la Grande Allée

Ils n'auront peut-être pas été aussi nombreux que l'an dernier, mais des milliers de fêtards se sont donnés rendez-vous sur la Grande Allée pour accueillir 2018 malgré le froid glacial.

Si la foule était compacte l'année dernière, il était beaucoup plus facile de circuler sur l'artère de la Haute-Ville cette année. La température ressentie avoisinant les -33 degrés en est peut-être pour quelque chose. À pareille date l'an dernier, quelque 160 000 personnes étaient venues assister à l'arrivée de 2017.  

Le froid glacial de cette année n'a toutefois pas freiné plusieurs visiteurs, dont quelques centaines giguait au parc de la Francophonie lors du passage du Soleil, vers 23h. Les rythmes québécois ont entraîné plusieurs fêtards dans la danse, tandis que d'autres ont préféré se réfugier près des quelques feux de bois installés en face du Manège militaire.

La grande roue et le Super shot, ces deux manèges en hauteur, ont même réussi à attirer certains courageux.

Malgré le temps polaire qu'on prévoyait depuis plusieurs jours, Sandy Deblois et Denis Leduc n'ont pas changé d'avis et ont enfilé tuques, mitaines et habit de neige pour venir fêter sur la Grande Allée. Le couple originaire de Saint-Georges, en Beauce, en était à sa première participation à l'événement Le Jour de l'An à Québec, qui célébrait cette année son 10e anniversaire. «On en a entendu parler et on voulait l'essayer», a dit M. Leduc, reconnaissant passer du bon temps malgré la température bien au-dessous des normales.

Pour la famille Jacques, qui réside à Val-Bélair, au nord de Québec, la musique de la scène de l'Assemblée nationale était peut-être trop forte au goût des enfants (où on sautait sur des rythmes techno), ces derniers ont tout de même avoué passer un beau moment. «C'est le dilemme que j'ai : soit je respecte mon envie ou je suis les enfants», a rigolé le père, Dominic Jacques, pour qui l'ambiance survoltée de la scène techno était agréable.

Dès 21h, la scène du Parlement s'est animée alors que les groupes DJ Angelz, Bijou et Ciszak sont venus électriser les fêtards, tous emmitouflés.

En plus des attractions et de la musique sur les deux scènes, Le Soleil a constaté un petit groupe de percussionnistes, qui déambulait tranquillement vers la scène techno.  

Sur le coup de minuit, les feux d'artifice ont illuminé le ciel de façon grandiose. 2018 était enfin arrivée, offrant avec elle un moment de tendresse alors que plusieurs s'enlaçaient pour se souhaiter de bons voeux.

«Tout s'est déroulé dans l'ordre. Il n'y a aucun événement à signaler. Peut-être le froid aura refroidi les ardeurs de certains», a avancé Cyndi Paré, du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), vers 0h30. À ce moment déjà, la police confirmait que Grande Allée se vidait tranquillement.