Dans la plupart des cas, les portes de ces boîtes à livres ont été arrachées ou endommagées.

Quatre microbibliothèques vandalisées deux fois en deux semaines à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Des vandales s’en sont pris à quatre microbibliothèques deux fois en deux semaines dans le quartier Sainte-Cécile, à Trois-Rivières. Les portes ont été arrachées ou endommagées.

Les maisonnettes vandalisées se trouvent sur les rues Saint-Paul, Hart, Sainte-Angèle et Saint-François-Xavier. Elles ont été abîmées il y a deux semaines. Un bénévole les a réparées au début de la semaine dernière, mais quelques jours plus tard, les méfaits ont repris.

La Démarche des premiers quartiers demande donc aux citoyens de ce quartier d’ouvrir l’oeil et d’aviser les policiers s’ils sont témoins d’un tel délit. 

L’an dernier, une microbibliothèque avait été incendiée, mais c’est demeuré un geste isolé. Quatorze microbibliothèques se trouvent à Trois-Rivières. La première a été inaugurée en 2015. Elles connaissent un beau succès. «Les livres tournent quand même pas mal. Il y a beaucoup de gens qui en font usage. La preuve, c’est que dès qu’il y a quoi que ce soit, ça nous est signalé directement», souligne Laura Goujon, organisatrice communautaire à la Démarche des premiers quartiers. Une dame a même installé une bâche de plastique par-dessus une des microbibliothèques endommagées pour éviter que les livres ne soient endommagés. 

Bien des gens appellent la Démarche pour qu’une de ces boîtes à livres soit installée sur leur rue. Un citoyen a même construit sa propre microbibliothèque dans le haut du Cap. «C’est vraiment un projet qui fonctionne et qui fait plaisir aux citoyens», mentionne Mme Goujon. Il n’est toutefois pas prévu d’ajouter de nouvelles microbibliothèques. La subvention qui leur était consacrée n’a pas été renouvelée. 

Leur objectif est la démocratisation de la culture, de la lecture et le sentiment d’appartenance dans les quartiers, explique l’organisatrice communautaire. «On constate qu’il y a un besoin dans le secteur. Ça permet à certaines personnes qui n’osent pas se rendre à la bibliothèque à cause des amendes pour les retards d’accéder quand même à des livres. Ça a vraiment une grande importance. C’est bien reconnu sur le territoire de Trois-Rivières.» 

Quatre microbibliothèques ont été abîmées par des vandales à Trois-Rivières ces derniers jours.