Quatre employés d'une caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield ont été tenus en otage par un homme vendredi soir jusqu'aux environs de 22h.

Prise d’otages à Valleyfield: le suspect comparaît

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD — L’homme responsable de la prise d’otages dans une caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield a obtenu son congé de l’hôpital et il a comparu samedi, par visioconférence, a indiqué la Sûreté du Québec.

Aucune accusation n’a encore été officiellement déposée. L’individu demeure détenu et le restera jusqu’à sa prochaine comparution qui devrait se dérouler au début de la semaine prochaine.

Il pourrait faire face à des accusations de séquestration, menaces et utilisation d’une arme dans un dessein dangereux.

L’individu s’était finalement rendu pacifiquement aux autorités, vers 1h30 dans la nuit de vendredi à samedi, au terme d’un siège qui a duré neuf heures.

Les quatre employés tenus en otage avaient auparavant été libérés sains et saufs aux environs de 22h.

Après sa reddition, le suspect a été transporté dans un centre hospitalier afin qu’un médecin procède à l’évaluation de son état. Il n’a pas subi de blessures.

Le suspect est un homme d’une cinquantaine d’années, résidant de la région, mais dont on ne connaît pas encore l’identité ni les motivations.

La Sûreté du Québec confirme que l’homme était armé, sans préciser la nature de l’arme.

Tout a commencé en fin de journée vendredi, lorsque l’individu a fait irruption dans la succursale juste avant la fermeture.

Il n’a pas été possible d’obtenir plus de détails sur les otages.