Les astronautes Joshua Kutryk et David St-Jacques ont participé au dévoilement du «Véhicube spatial» à Montréal, mardi.
Les astronautes Joshua Kutryk et David St-Jacques ont participé au dévoilement du «Véhicube spatial» à Montréal, mardi.

Pierre Lavoie donne des habits d’astronaute à ses cubes d’énergie

MONTRÉAL - Pierre Lavoie veut emmener les jeunes faire de l’exercice dans l’espace.

L’infatigable promoteur des saines habitudes de vie a dévoilé mardi à Montréal son nouvel équipement pour faire la tournée des écoles du Québec, le «Véhicube spatial», dont on devinera aisément la thématique.

Pour appuyer le message, il était accompagné des astronautes David St-Jacques et Joshua Kutryk qui sont venus expliquer à une vingtaine d’enfants du primaire réunis pour l’occasion le lien entre le travail d’astronaute et la nécessité d’être en excellente condition physique pour réaliser ce travail.

David St-Jacques, qui a amplement démontré depuis la Station spatiale internationale la facilité avec laquelle il réussit à communiquer avec les enfants et à les fasciner par tout ce qui touche au voyage spatial, a expliqué à quel point le corps s’atrophie en apesanteur dans l’espace où «tout est très léger, tout est très facile».

Il leur a expliqué que, sans exercice, un astronaute va «perdre» ses muscles et même ses os, qui deviennent très fragiles. Il en a sans doute impressionné quelques-uns en précisant devoir faire deux heures d’exercice par jour dans l’espace.

La thématique de l’espace, outre son attrait propre, sert aussi à imager le concept selon lequel le corps, tout comme un vaisseau spatial, représente le moyen de transport des humains.

«Ce corps que vous avez, les enfants, vous l’aurez toute votre vie. Il faut le protéger, il faut l’entretenir et il faut bien l’alimenter. Il va toujours vous rendre service», a déclaré Pierre Lavoie à son jeune auditoire.

La Tournée des écoles sera réalisée avec un autobus et une imposante remorque, le premier étant rebaptisé pour la cause la «Capsule de ravitaillement», la seconde devenant le «Module d’entraînement». L’intérieur de l’autobus a été aménagé avec un décor rappelant celui d’une station spatiale où les jeunes pourront approfondir leurs connaissances en matière d’alimentation grâce à des jeux interactifs et vivre des expériences en lien avec le monde de la navigation spatiale.

La remorque, elle, le fameux «Module d’entraînement», est équipée de 26 vélos stationnaires pour accueillir les élèves venus pédaler dans un décor inspiré du voyage dans l’espace.

Pierre Lavoie a bien pris la peine de préciser que la tournée des écoles vise l’ensemble de la province: «Le Québec, ce n’est pas juste Montréal et Québec; c’est toutes les petites régions. Le Québec, c’est immense comme territoire et un enfant qui habite en Gaspésie doit avoir le même avantage de recevoir ce même véhicule qu’un jeune de Montréal.»