La Tribune
L'Agence des services frontaliers ont mené mardi une perquisition à l'entreprise Delastek.
L'Agence des services frontaliers ont mené mardi une perquisition à l'entreprise Delastek.

Perquisition des services frontaliers chez Delastek

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — L’étau se resserre autour de la direction de Delastek soupçonnée par son syndicat en grève depuis avril 2015 d’avoir recours à des briseurs de grèves et des travailleurs étrangers illégaux. L’Agence des services frontaliers du Canada a d’ailleurs mené une perquisition mardi afin de «recueillir de la preuve» pour son enquête.