Gabriel Paquin lors de son arrivée au palais de justice de Gatineau en décembre 2017.
Gabriel Paquin lors de son arrivée au palais de justice de Gatineau en décembre 2017.

Peine de deux ans pour un ex-entraîneur de l’Intrépide de Gatineau

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Un ex-entraîneur associé à l’organisation de l’Intrépide de Gatineau doit purger une peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour dans la communauté pour des crimes de nature sexuelle perpétrés envers des athlètes d’âge mineur.

Gabriel Paquin a plaidé coupable, lundi, d’avoir établi des communications indécentes avec des adolescents, entre le 28 mai 2015 et le 15 octobre 2017.

Le juge Mark Philippe a imposé à l’accusé de 22 ans une sentence de deux ans moins un jour de détention avec sursis. Après cette période, il devra respecter une probation de deux ans, M. Paquin ne peut pas communiquer avec au moins deux victimes et leur famille immédiate. Le tribunal lui interdit aussi de s’approcher d’établissements scolaires fréquentés par des mineurs, des garderies ou des parcs et des terrains de jeu.

Alors que l’accusé a accepté de plaider coupable, la Couronne a demandé au juge de prononcer un arrêt des procédures sur certains des chefs de pornographie juvénile et de leurre d’enfants déposés en 2017.

Gabriel Paquin a été arrêté à la fin de 2017, lorsqu’il était âgé de 20 ans. Son équipe était sur la route lorsque la direction a été mise au courant des gestes déplacés et des allégations de nature criminelle.

Expulsé de l’autobus

Il avait été expulsé sans tarder de l’autobus de l’équipe, alors qu’elle était en direction de Rivière-du-Loup pour y affronter l’Albatros du Collège Notre-Dame.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) l’a arrêté en décembre 2017.

Gabriel Paquin était un des entraîneurs pour l’Intrépide, et faisait aussi partie de sa structure intégrée. Il était de plus relié à diverses associations de hockey en Outaouais.