Faire salle comble dans un contexte de pandémie, ça veut dire pour le TDC d’avoir accueilli 200 personnes chaque soir plutôt que les 500 habituelles afin de se conformer aux règles de la Santé publique.
Faire salle comble dans un contexte de pandémie, ça veut dire pour le TDC d’avoir accueilli 200 personnes chaque soir plutôt que les 500 habituelles afin de se conformer aux règles de la Santé publique.

Pari réussi pour la Dame de Cœur

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Le Théâtre de la Dame de Cœur peut dire mission accomplie! Malgré la COVID, son spectacle Le Grand bric-à-brac a fait salle comble lors des 24 représentations de sa «demi-saison» 2020, a laissé savoir Richard Blackburn par communiqué mardi.

Faire salle comble dans un contexte de pandémie, ça veut dire pour le TDC d’avoir accueilli 200 personnes chaque soir plutôt que les 500 habituelles afin de se conformer aux règles de la Santé publique. Rappelons que cette dernière a permis dès le début août des rassemblements de 250 personnes dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

À LIRE AUSSI: Le gouvernement Legault autorise les rassemblements de 250 personnes


Dès le 4 août, le Théatre de la Dame de Cœur a donc ouvert ses portes aux spectateurs à raison de six soirs par semaine. Quatre supplémentaires ont même été ajoutées à son calendrier les 25 et 26 août, ainsi que les 5 et 6 septembre. «(...) nous avons dû refuser des clients compte tenu du manque de place pour venir assister à nos représentations», laisse également savoir le directeur général et artistique de l’organisation.

Pour le TDC, il s’agit de «résultats inespérés», mentionne-t-on dans le communiqué.