Verglas dans le parc Maisonneuve à Montréal, mardi

Pannes: des clients d’Hydro-Québec devront patienter jusqu’à mercredi

Les Québécois qui sont sans électricité devront prendre leur mal en patience, puisque la majorité d’entre eux ne pourront récupérer le courant que mercredi, en matinée, a indiqué Québec, mardi.

Hydro-Québec prévient sur son site que certaines zones pourraient même être affectées jusqu’à jeudi.

Les pluies verglaçantes de lundi ont provoqué de nombreuses pannes d’électricité, principalement à Laval et dans les régions de Lanaudière et des Laurentides.

Le verglas et le vent ont fragilisé les branches et les arbres, les faisant entrer en contact avec le réseau électrique, a indiqué Hydro-Québec.

En après-midi, mardi, la société d’État rapportait sur son site que plus de 225 000 de ses clients étaient toujours sans courant. Au plus fort de l’événement, la panne touchait plus de 313 000 abonnés.

«Si la météo est favorable dans les prochaines heures, Hydro-Québec prévoit rétablir la grande majorité de ses clients d’ici (mercredi) matin. Par contre, la météo rend les interventions difficiles. Les zones les plus durement touchées pourraient voir leur rétablissement repoussé à jeudi», écrit Hydro-Québec, qui dit avoir dépêché 300 équipes sur le terrain pour travailler à rétablir le courant.

«L’information à jour qui nous provient d’Hydro-Québec, qui est sur le terrain, nous dit qu’il y a de forts vents et que la météo n’est pas clémente, actuellement, pour ce genre de travaux, si bien que la grande majorité des gens devraient récupérer l’électricité demain dans la matinée», a affirmé la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Elle a tenu à rappeler aux citoyens touchés d’aviser leurs autorités locales s’ils ont besoin de services.

«Il y a plusieurs centres d’hébergement, centres de coordination, centres de services qui sont à votre disposition. Le gouvernement, évidemment, continuera de suivre la situation de très près», a-t-elle assuré.

Même son de cloche du côté du premier ministre François Legault, qui rappelle que ce sont les municipalités qui sont responsables de trouver de l’hébergement aux personnes qui en ont besoin.

M. Legault estime par ailleurs qu’Hydro-Québec était prête à affronter les conditions météorologiques de cette semaine.

«Il y a beaucoup d’équipes qui sont à l’oeuvre, qui ont passé toute la nuit (dernière) et qui vont passer la nuit qui vient. Je pense (...) qu’on peut être chanceux d’avoir ces équipes-là», a-t-il dit.

Environnement Canada indiquait lundi que des belles journées sont à venir cette semaine, même si les températures demeureront froides.

Il y aura donc du soleil sur le Québec, mais pas de chaleur, mercredi et jeudi.

«Il n’y a pas beaucoup d’air chaud de disponible pour la région, a admis le météorologue d’Environnement Canada Simon Legault. On ne verra pas (du temps) aussi chaud que les températures qu’on a connues en fin de semaine.»

M. Legault a d’ailleurs précisé que les gens ne doivent pas être surpris par ce temps en montagne russe, puisque ces hauts et ces bas météorologiques sont la norme en cette saison.

«Le printemps, c’est ça, ça oscille entre de belles journées chaudes, des journées froides, des mélanges de précipitations, de la pluie... C’est un peu de tout le printemps, avant que ça se décide franchement à être l’été», a-t-il rappelé.