Des représentants d'Oxfam portaient des masques à l’image des sept chefs d’État du G7, jeudi matin, devant l’Assemblée nationale.

Oxfam lance le bal des manifestations au G7

L’organisme Oxfam lancé jeudi matin le bal des manifestations en marge du sommet du G7 en mettant en scène des personnages représentants les dirigeants des sept pays du G7 devant l’Assemblée nationale pour dénoncer le travail non rémunéré des femmes.

Trudeau coupant la dinde, Trump époussetant la table, Macron s’occupant d’un bébé, Abe berçant un autre bébé, Merkel pliant la lessive, May distribuant les assiettes et Conte passant l’aspirateur... Sept représentants d’Oxfam ont revêtu des masques à l’image des dirigeants du G7 pour cette mise en scène.

«L’objectif est de parler du travail non rémunéré des femmes qui représente 10 000 milliards $ dans l’économie, mais qui n’est pas reconnu», a déclaré Denise Byrnes, directrice générale d’Oxfam-Québec. L’organisme avait reçu un coup de main de bénévoles américains et allemands pour cette démonstration publique.

«Le fait que les iniquités économiques touchent davantage les femmes est l’un des thèmes centraux du G7. Un comité consultatif de femmes rencontrera les membres du G7 samedi matin. On espère qu’elles seront entendues», poursuit-elle.

L’organisme plaide entre autres en faveur de garderies subventionnées et d’un meilleur accès aux services de santé pour les femmes. «Il faut pousser les politiciens à adopter des politiques publiques favorables aux femmes», indique Mme Byrnes.

La directrice générale d’Oxfam-Québec a aussi déclaré qu’il serait dommage que les images qui dominent durant le G7 soient les images de débordements. «On espère que tout va bien se passer et que les manifestations feront avancer le débat public», conclut-elle.