20 à 40 millimètres de pluie sont attendus à Gatineau et Ottawa.

Ottawa-Gatineau: encore de la pluie attendue cette semaine

Les cours d’eau continuaient de se déchaîner lundi en Outaouais, où riverains et autorités appréhendent les pointes de la crue et les dizaines de millimètres de pluie annoncés à partir de mercredi.

À un moment où chaque goutte d’eau en est une de trop, Environnement Canada prévoit qu’il pourrait s’en ajouter de 20 à 40 millimètres à Gatineau et Ottawa, de même que dans l’Est ontarien.

Selon un bulletin météorologique spécial diffusé lundi par Environnement Canada, « cette pluie est associée à une dépression provenant du Texas qui traversera le sud de l’Ontario ». Ces prévisions n’ont évidemment rien de réjouissant pour les sinistrés des inondations, puisque « la capacité du sol à absorber d’autre pluie est limitée ».

À LIRE AUSSI : Inondé, malgré des travaux effectués après la crue de 2017

À LIRE AUSSI : Un muret en métal aux abords de la 50

À LIRE AUSSI : Les berges malmenées dans Zibi [VIDÉO]

Alors que les niveaux d’eau continuaient à grimper un peu partout et que certains sinistrés abdiquaient face à la puissance de la nature, les résidents de la zone urbaine de l’Outaouais ont semblé avoir écouté les consignes formulées dimanche par le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, pour réduire au maximum l’engorgement du réseau routier.

Les travaux d’enrochement effectués tant sur l’autoroute 50 que sur le boulevard Fournier ont permis aux usagers de la route de continuer à y circuler lundi, malgré certaines entraves.

Afin de réduire la pression sur les routes, le gouvernement du Québec a choisi de fermer pour une deuxième journée consécutive, mardi, ses bureaux situés en sol gatinois. Les services essentiels seront maintenus, comme ce fut le cas lundi. « Cette mesure exceptionnelle vise principalement à dégager les voies de circulation afin de faciliter le travail des équipes sur le terrain », a précisé le gouvernement.

À la Société de transport de l’Outaouais, la porte-parole Karine Sauvé a fait savoir qu’avec moins de travailleurs sur les routes, « le réseau a fourni à la demande ».

Pour l’ensemble de l’Outaouais, le ministère de la Sécurité publique (MSP) rapportait lundi après-midi un total de 1311 maisons inondées, 397 maisons isolées et 2417 personnes évacuées.

Gatineau est la ville la plus touchée, avec plus de 550 résidences inondées.

Plus de 1500 personnes provenant de 738 ménages s’étaient inscrites comme sinistrés auprès de la Ville de Gatineau, lundi en fin d’après-midi. Les autorités municipales ont répondu à près d’une centaine de demandes d’assistance pour des évacuations jusqu’à présent, tandis que quelque 847 000 sacs de sable ont été distribués sur le territoire gatinois.

Pointes à venir

Les niveaux de pointe initialement attendus pour lundi et mardi doivent maintenant être atteints mercredi et jeudi seulement, selon le Comité de régularisation de la rivière des Outaouais (CRRO). Pendant ce temps, « les réservoirs dans la partie nord du bassin versant, qui sont utilisés pour stocker l’eau de ruissellement et minimiser les impacts liés aux inondations, se remplissent rapidement », souligne l’organisme.

Les données du CRRO publiées lundi en fin de journée font état d’un sommet qui attendrait mercredi une quarantaine de centimètres de plus qu’en 2017 à la hauteur du lac Deschênes, dans le secteur Aylmer.

Dans le cas de la marina de Hull, près du parc Jacques-Cartier, la pointe prévue pour jeudi devrait être 30 centimètres au-dessus du niveau observé il y a deux ans. 

Avec Daniel LeBlanc, Le Droit