Deux logements de la rue principale à Rougemont ont été perquisitionnés par la Sûreté du Québec.

Opération antidrogue à Rougemont

Quatre résidents de Rougemont ont été appréhendés à la suite d’une opération antidrogue réalisée mardi, en fin d’avant-midi, par la Sûreté du Québec. Plusieurs types de drogue ont été retrouvés dans deux logements d’un immeuble situé en face de l’école primaire Saint-Michel, sur la rue Principale.

Deux appartements d’un immeuble à logement situé au 920, rue Principale à Rougemont ont été passés au peigne fin mardi. Le bâtiment situé au centre du village était soupçonné d’abriter des opérations liées au trafic de drogue par les enquêteurs de la SQ depuis quelque temps.

La perquisition des logements réalisée en collaboration avec des techniciens de l’identité judiciaire et un chien renifleur aura permis aux policiers de dénicher du cannabis, du haschich et des comprimés qui s’apparentent à de la méthamphétamine, faisait savoir en début d’après-midi la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la SQ en Montérégie. Les quantités de drogues saisies n’ont toutefois pas été précisées par les policiers.

Les quatre suspects appréhendés résidaient dans les logements perquisitionnés. Il s’agit d’une femme âgée d’une trentaine d’années, de deux hommes dans la cinquantaine et d’un sexagénaire. Ils pourraient faire face à plusieurs accusations.

Aide du public

Selon le sergent Claude Denis, ce sont des informations du public et « différentes techniques d’enquêtes » qui ont mis la puce à l’oreille des policiers. Les enquêteurs ont par la suite colligé des informations pendant « plusieurs mois » avant de procéder à la perquisition mardi.

Il n’a pas été possible de connaître l’identité des personnes arrêtées. Toutefois la propriétaire du bâtiment qui a refusé de révéler son nom semblait satisfaite de la tournure des événements. « C’est une bonne chose [ce qui arrive] » a-t-elle glissé, refusant d’en dire davantage sur ses ex-locataires.

La Sûreté du Québec a quitté les lieux peu avant 15 h.