L'usine de Nemaska Lithium à Shawinigan

Nemaska Lithium obtient 99 millions $

Nemaska Lithium vend 9,9 % de ses parts à SoftBank pour 99 millions $.

La société de Québec a annoncé par communiqué avoir conclu cette transaction, vendredi.

Au mois de mars, la direction de Nemaska Lithium indiquait être à la recherche d’environ 825 millions $ US pour financer la construction et la mise en service de la mine Whabouchi et de l’usine de Shawinigan. Les sommes devraient également servir pour le fonds de roulement de l’entreprise.

«À l’issue de cette transaction, SoftBank deviendra un précieux nouvel actionnaire et client de Nemaska Lithium», indique Guy Bourassa, président et chef de la direction.  

«La culture d’innovation d’une pionnière et d’un chef de file mondial du secteur de la technologie comme SoftBank se marie très bien à nos propres valeurs d’entreprise et appuie clairement notre approche qui consiste à produire des composés de lithium à faible coût et soucieux de l’environnement», poursuit le grand patron.

Premier investissement

Il s’agira d’un premier investissement pour SoftBank dans le domaine du lithium. Le portefeuille du groupe est notamment composé de sociétés de télécommunications, de services Internet, d’intelligence artificielle et d’énergies et de technologies propres.

En échange, la compagnie japonaise, dont le siège social est basé à Tokyo, aura un droit de première offre pour l’achat jusqu’à 20 % de l’hydroxyde de lithium et du carbonate de lithium produits à l’usine de Shawinigan. Elle aura aussi un siège sur le conseil d’administration.

«Cet investissement dans Nemaska est d’une importance monumentale pour la stratégie de SoftBank Group», note Masayoshi Son, président du conseil et chef de la direction. «Nous sommes extrêmement heureux d’accélérer davantage l’essor de la révolution mobile, de l’Internet des objets et des véhicules électriques, rendus possibles grâce à la fusion de la technologie et du stockage d’énergie», ajoute-t-il.

Production

En décembre dernier, Nemaska Lithium annonçait avoir fabriqué 1,5 tonne d’hydroxyde de lithium de qualité batterie - c’est-à-dire d’une plus grande pureté -, produit à partir de concentré de spodumène de la mine Whabouchi. Il s’agissait d’une première production à partir du minerai de la mine du Québec. 

La minière de la capitale espère réaliser ses premières livraisons commerciales vers la fin de l’année 2019.  

Le lithium de Shawinigan pourra notamment servir à fabriquer des voitures électriques.

Le titre de Nemaska a clôturé à 1,37 $ à la Bourse de Toronto vendredi, soit une hausse de 0,20 $ par rapport à l’exercice précédent.