Il s’agit du premier condor des Andes né au Zoo de Granby.

Naissance d’un petit condor des Andes au Zoo de Granby

Les naissances se suivent, mais ne se ressemblent pas au Zoo de Granby. Après la venue au monde d’un bébé colobe et d’un léopard de l’Amour, il y a quelques semaines, voilà qu’un petit condor des Andes est sorti de sa coquille, il y a une dizaine de jours. Une première pour le jardin zoologique, mettant fin à plusieurs années de tentatives de reproduction infructueuses pour cette espèce menacée.

Les heureux parents, qui forment un couple depuis 2002, sont âgés de 18 et de 29 ans et sont pensionnaires du Zoo de Granby depuis 2010. Les deux oiseaux sont l’un des trois couples ayant réussi à se reproduire sur les 21 tandems identifiés à travers le monde par les spécialistes de la reproduction de cette espèce. Le poussin mâle est leur premier rejeton.

« On était vraiment excités ! » a affirmé Chantal Routhier, conservatrice au Zoo de Granby.

L’équipe de soins animaliers du Zoo de Granby a bon espoir que le couple de condors pourra à nouveau se reproduire, puisque l’espèce est sexuellement mature à partir de l’âge de sept ans et jusqu’à environ 50 ans. 

L’espérance de vie de l’oiseau est évaluée à plus de 60 ans. « Un mâle a déjà vécu jusqu’à 80 ans ! », a indiqué Mme Routhier.

Les femelles ne produisent qu’un seul œuf tous les deux ans ; qui plus est, celui-ci est généralement pondu sur le bord d’une falaise puisque les condors ne se construisent pas de nid. Pour protéger leur progéniture à naître, tant le mâle que la femelle couvent l’œuf, à tour de rôle.

Bousculade

La famille, recluse dans un nid bâti par le personnel du Zoo, est présentement surveillée grâce à une caméra qui y est installée. C’est ainsi qu’on a réalisé que l’oisillon avait été « bousculé » par un de ses parents jeudi midi, a précisé Mme Routhier. « Il est présentement soigné » et sa vie n’est pas en danger, a-t-elle expliqué.

Le Zoo de Granby estime que le bébé vivra auprès de ses parents pour une période s’échelonnant sur près de deux ans.

À maturité, l’oiseau charognard, le plus gros rapace du monde, pourra peser tout près de 15 kilogrammes (environ 33 lb). Déployées ensemble, ses ailes pourraient mesurer plus de trois mètres de largeur.

Originaire de l’ouest de l’Amérique du Sud, le condor des Andes est en danger de disparition. On attribue notamment ce phénomène à l’utilisation de pesticides, ingérées par les proies prisées par le rapace.

Autres naissances

Cette naissance s’ajoute à d’autres heureux événements survenus au Zoo de Granby au cours des derniers mois.

Le 23 juillet dernier, l’établissement a accueilli un bébé colobe. À la mi-juin, une femelle léopard de l’Amour a donné naissance par césarienne à un petit, répétant l’exploit accompli par l’équipe de soins animaliers du Zoo en 2015. En 2017, un hippopotame et un macaque japonais ont vu le jour.