Salome Nyirarukundo, du Rwanda, et Ezekial Mutai, du Kenya, ont remporté le Marathon de Montréal.

Mutai et Nyirarukundo couronnés au Marathon de Montréal

Ezekial Mutai, un Kenyan de 25 ans, a remporté le 28e marathon de Montréal en 2:11,05, dimanche.

Ce chrono est un record du marathon montréalais.

Mutai empoche 11 000 $. Sa feuille de route inclut notamment une cinquième place au marathon de Madrid, en avril.

Il a devancé par quatre minutes et 33 secondes Wycliffe Biwott, lui aussi du Kenya.

La troisième place est allée à Jean-Marie Vianney-Uwajeneza, du Rwanda, en 2:18:10.

Chez les dames, la victoire est allée à Salome Nyirarukundo du Rwanda, impériale en 2:28,02 - là encore, une marque montréalaise.

Nyirarukundo est également plus riche de 11 000 $.

Elle a vaincu par trois minutes 24 secondes Joan Kigen, du Kenya.

La troisième position a été l’affaire d’Emebet Anteneh de l’Éthiopie, en 2:43:24.

Pour le demi-marathon, les honneurs sont allés à Alexis Lavoie-Gilbert de Québec, en 1:09,25, et à Anne-Marie Comeau de Saint-Ferréol-les-Neiges (1:14,46).

Globalement, ce sont près de 11 000 participants qui ont pris part au marathon qui incluait de nouveau une catégorie élite, après huit ans d’absence.

Les coureurs étaient âgés de 13 à 82 ans et provenaient de 61 pays.

Le nouveau parcours de 42,2 km sillonnait le centre-ville et le Vieux-Montréal, avant de poursuivre vers le Sud-Ouest et de longer le canal de Lachine. Les marathoniens ont ensuite emprunté le boulevard Robert-Bourassa et la rue Sainte-Catherine pour monter sur le Plateau-Mont-Royal et filer vers l’est. De là, les coureurs ont traversé le Jardin botanique avant le dernier droit vers l’arrivée.